Pays-Bas – France : La France aurait pu concéder un pénalty !

Voir le site Téléfoot

Pays-Bas - France : Laurent Koscielny
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2016-10-10T19:47:27.480Z, mis à jour 2016-10-10T20:04:29.583Z

Alors que Janssen est dans la surface française, l’attaquant de Tottenham multiplie les feintes pour se remettre sur son pied gauche. Koscielny touche le ballon de la main mais n’est pas sanctionné…

La fin de la première période a été plus difficile pour l’équipe de France ! Et suite à une action de Vincent Janssen, l’arbitre de la rencontre aurait pu siffler un pénalty en faveur des Oranje ! Sur une frappe de l’attaquant de Tottenham le défenseur central des Bleus Laurent Koscielny touche le ballon de la main… à deux reprises.


Gros flottement de la défense française en fin de mi-temps

Signe que l’équipe de France était moins concentrée dans les dernières minutes de la première période, Dimitri Payet a perdu bêtement un ballon dont a tout de suite profité Vincent Janssen. Le numéro 9 des Oranje réalise un petit numéro remarquable : un crochet du droit sur Koscielny puis un du gauche sur Kurzawa, avant de prendre sa chance du droit. Contré par Koscielny, l’arbitre Monsieur Skomina ne siffle pas et laisse le jeu se poursuivre, à la grande colère des Bataves. Le ralenti permet de montrer pourquoi : Koscielny a contré la frappe de Janssen avec la main.


Janssen ne décolère pas !

Les néerlandais auraient sans doute pu bénéficier d’un pénalty. Les bras de Laurent Koscielny sont bien décollés du corps. Le défenseur d’Arsenal contre dans un premier temps le ballon avec sa jambe en taclant mais une fois au sol, le ballon vient heurter ses deux bras. On comprend mieux la colère de Vincent Janssen qui n’a pas eu l’occasion de briller avant cette action et qui voit sa tentative annihilée par cette main du défenseur français. Voici un premier avertissement sans frais pour l’arrière-garde française. Malgré le but d’avance pour les Bleus le match n’est pas terminé, les néerlandais vont jouer leur chance à fond.