Dans l'actualité récente

Plus de 800 Brésiliens s'appellent Zidane !

Voir le site Téléfoot

Zidane dans le Fast Foot
Par Audrey Deschamps|Ecrit pour TF1|2016-05-01T09:06:43.527Z, mis à jour 2016-05-01T09:07:14.329Z

Zidane aussi populaire que Neymar au Brésil ! En tout cas au moins avec son nom. Dans le pays du football, le Français a 827 homonymes.

Zinedine Zidane est un grand champion qui a fait rêver plusieurs générations dans le monde entier. Même si l'ancien numéro 10 des Bleus a fait pleurer les Brésiliens en 1998, il semblerait que l'influence "Zizou" ai dépassé cette finale de Coupe du Monde.


Influence du ballon rond

Selon une étude réalisée par l'Institut brésilien de géographie et statistique (IBGS) rendue publique ce mercredi et qui permet de recenser les noms à la monde dans le plus grand pays d'Amérique du Sud, l'influence du ballon rond est très importante. Ainsi dans le top 10 des noms de footballeurs les plus populaires au Brésil, on recense 270 324 Ronaldo, 59 881 Romario, 14 391 Riquelme et un peu plus loin, toujours dans le top 10, 827 Zidane.

Devant Messi et Neymar

Un peu plus surprenant donc de voir le Français arrivé dans ce classement. Lui, le bourreau de la Seleçao en 1998 mais aussi en 2006. Les Brésiliens semblent avoir pardonné à l'ancien international tricolore qui occupe une place à part dans leur coeur. Il devance largement le jeune prodige Neymar qui lui en compte 454. Une information à nuancer car l'étude a été réalisée en 2010, année où la carrière de Neymar venait de commencer. Autre comparaison, Zidane arrive devant Messi (76).

Nom insolite

Mais il y a un Brésilien qui a fait encore plus fort. Parmi les 827 Zidane, un d'entre eux a voulu rendre un quadruple hommage aux Bleus : "Zinedine Yazid Zidane Thierry Henry Barthez Eric Felipe Silva Santos" comme l'atteste sont état civil. Son père, citoyen de la banlieue de Maceio, avait expliqué que le nom de son plus jeune fils rendait hommage à 3 joueurs français de 2006 : Zinedine Zidane, Thierry Henry, Fabien Barthez et Eric Cantona. Rien que ça !