Podium de L1, Metz, Wenger, Clasico, Juve... les 5 infos à retenir du week-end

Voir le site Téléfoot

RTS1Q4QU
Par Christopher LE CAËR|Ecrit pour TF1|2018-05-06T21:42:05.528Z, mis à jour 2018-05-06T22:22:10.132Z

OL-Monaco-OM au coude à coude, Metz relégué, l’hommage de l’Emirates à Wenger, un Clasico sans vainqueur, la Juve au 7e ciel... retrouvez les 5 infos du week-end.


Statu quo pour le podium

En Ligue 1, derrière le PSG la bataille fait rage pour accrocher les deux autres places du podium, synonymes de C1 la saison prochaine. Dimanche, lors de la 36e journée, Lyon, Monaco et Marseille ont gagné, respectivement face à Troyes (3-0), Caen (2-1) et Nice (2-1). Les trois formations sont au coude à coude et le suspense reste entier. Lyon (2e) compte un point d’avance sur Monaco (3e) et deux sur Marseille (4e).

La Metz est dite

C’est officiel, Metz est relégué et jouera en Ligue 2 la saison prochaine. Les Grenats ont perdu leurs derniers espoirs après une défaite cruelle à Saint-Symphorien face à Angers (2-1). Pourtant, les Lorrains avaient ouvert la marque par Mollet, mais ils ont craqué dans le temps additionnel, encaissant deux buts à la 93e et 94e minute.

L’Emirates a rendu hommage à Wenger

De l’émotion à l’Emirates Stadium dimanche. Arsène Wenger, le coach d’Arsenal, a reçu un vibrant hommage de la part du public avant la rencontre face à Burnley. Il s’agissait du dernier match de Wenger à domicile avec les Gunners. Après 22 ans à la tête d’Arsenal, le technicien de 68 ans quittera le club à la fin de la saison. Peu avant le début du match, les 22 joueurs et les arbitres ont offert une haie d’honneur au natif de Strasbourg. Pour la petite histoire, Arsenal n’a pas fait de détail face à Burnley (5-0) - doublé d’Aubameyang (15e, 75e) et réalisations de Lacazette (45e+3), Kolasinac (54e) et Iwobi (64e) - et s’est assuré une place en Ligue Europa la saison prochaine.

Un Clasico sans vainqueur

Du spectacle et des buts. Dimanche soir, le Clasico a tenu toutes ses promesses. Surtout, les stars de chaque équipe ont été au rendez-vous, devant près de 100 000 spectateurs au Camp Nou. Le Barça a mené à deux reprises grâce à des buts signés Suarez (10e) et Messi (52e). Mais le Real Madrid est à chaque fois revenu au score, par Cristiano Ronaldo (15e) et Bale (72e). Les Catalans ont joué toute la seconde période à dix après l’expulsion (sévère) de Sergi Roberto pour un geste d’humeur sur Marcelo (45e). A noter qu’Andrés Iniesta a disputé son 38e et dernier Clasico. Le milieu de terrain formé à la Masia jouera en Chine la saison prochaine.

La Juventus au septième ciel

Ce n’est pas encore officiel, mais la Juventus va décrocher son septième scudetto de rang en Italie. A deux journées de la fin, la Vieille Dame compte six points d’avance sur Naples, avec une différence de but largement supérieur (+61 contre +45 pour le Napoli). Les Bianconeri ont fait le travail samedi soir en dominant Bologne (3-1). Ce n’est pas le cas de Naples, qui a concédé le nul sur sa pelouse contre le Torino (2-2)., malgré le 100e but de Marek Hamsik en Serie A.