Dans l'actualité récente

Polémique : Les joueurs saoudiens ne respectent pas la minute de silence

Voir le site Téléfoot

Australie   Arabie Saoudite
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-06-09T09:40:35.118Z, mis à jour 2017-06-09T09:50:13.694Z

Lors d'un match de qualification pour le Mondial 2018, les joueurs de l'équipe d'Arabie saoudite ont continué de s'échauffer alors que leurs adversaires australiens observaient une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat de Londres.

La minute de silence en mémoire des personnes tuées dans l'attentat de Londres non respectée par l'Arabie saoudite a provoqué un tollé général en Australie.

Une minute de silence et un échauffement

Ce jeudi soir, l'Australie affrontait l'Arabie saoudite à Adélaïde en vue du Mondial 2018. Un match que les Socceroos ont remporté (3-2). Mais ce sont les minutes qui ont précédé le coup d'envoi qui fait aujourd'hui beaucoup causer. Alignés autour du rond central pour respecter une minute de silence en hommage aux huit personnes tuées dans l'attentat de Londres samedi dernier (deux ressortissants australiens se trouvent parmi les victimes), les Australiens n'ont pas été imités par leurs adversaires du soir. Pendant ce moment de recueillement prévu par l'AFC (la Confédération asiatique), les joueurs saoudiens ont poursuivi leur échauffement à l'exception du milieu de terrain Salman Al-Faraj. .


>VOIR LA VIDÉO DE LA SÉQUENCE<

L'Arabie Saoudite s'excuse

Face à la polémique grandissante, le patron du football saoudien, Adil Ezzat, qui s'exprime rarement, a présenté ses excuses. "La Fédération saoudienne regrette profondément et s'excuse sans réserve pour tout outrage qu'a pu provoquer le fait de ne pas observer une minute de silence. Les joueurs n'avaient aucune intention de manquer de respect à la mémoire des victimes ou de bouleverser leurs familles, amis ou toute personne affectée par l'atrocité", a indiqué le président de la fédération dans un communiqué. L'équipe d'Arabie saoudite avait pourtant donné son accord à la Confédération asiatique de football (AFC) pour honorer la mémoire des victimes, a indiqué de son côté la Fédération australienne de football (FFA). "L'AFC et l'équipe saoudienne étaient d'accord sur le fait qu'une minute de silence pouvait être observée", a déclaré un porte-parole de la FFA.