La polémique Diarra

Voir le site Téléfoot

La polémique Diarra
Par DPPI|Ecrit pour TF1|2009-11-16T12:24:06.000Z, mis à jour 2009-11-16T12:24:06.000Z

Après la brève échauffourée à la fin du match aller du barrage Eire-France samedi (0-1), Lassana Diarra est montré du doigt par les joueurs de l'Eire, qui lui reprochent d'avoir manqué de respect au peuple irlandais. Mais le milieu de terrain de l'équipe de France nie en bloc.

L'ambiance promet d'être bouillante à Saint-Denis mercredi. Dans les tribunes où 25 000 irlandais devraient être de la partie pour chauffer le Stade de France. Et sur la pelouse où le combat s'annonce rude entre les deux équipes. Bien décidés à inverser la tendance après leur défaite 1 à 0 à Croke Park, les Irlandais seront remontés comme jamais. Et une polémique avec Lassana Diarra est venue s'ajouter pour les motiver encore un peu plus même s'ils n'en avaient sûrement pas besoin. Au coup de sifflet final à l'issue du match aller, une échauffourée s'est en effet produite entre plusieurs joueurs des deux équipes. Et selon les Irlandais, la cause de petite empoignade est Lassana Diarra qui aurait manqué de respect au "peuple irlandais".


Le N.8 de l'Eire, Keith Andrews a ainsi laissé entendre que son altercation avec Lassana Diarra avait été provoquée par un commentaire irrespectueux du Français. "Je ne veux pas dire ce qu'il a dit exactement. Mais c'était irrespectueux, pas seulement pour moi, mais pour tous les gars. A la fin de la rencontre, je l'ai vu arriver vers moi. Je pensais qu'il voulait me serrer la main et finalement il a fait cette remarque. Mon coeur s'est emballé. Et j'ai un peu perdu mon calme. Il reste 90 minutes. Tous les gars sont au courant de cette histoire et on va voir ce qui va se passer au retour", a expliqué le joueur de Blackburn dans le Belfast Telegraph.


Interrogé dimanche sur cette histoire, Lassana Diarra a botté en touche. "Je ne sais pas pourquoi j'irais parler du peuple irlandais alors qu'on a gagné 1-0. Quand deux pays jouent une place pour la Coupe du monde, c'est toujours tendu. A la fin du match, il y a toujours un malheureux, et hier c'était eux", a expliqué le Madrilène avant d'apporter sa version des faits sur l'échauffourée : "Je ne sais pas ce qui s'est passé. Les Irlandais venaient de perdre 1-0, donc ils n'étaient pas contents, donc c'était forcément de notre faute. Ca arrive: ils passent à côté de toi, ils cherchent (à nous faire prendre) un carton. Je crois que c'était Dunne avec le 8. Mais je ne me suis même pas pris la tête". Qui dit la vérité ? Le mystère demeure. Les deux pourront en tout cas s'expliquer mercredi sur le pré de Saint-Denis. Voilà qui promet...