Polémique sur l'arbitrage de la Coupe du Monde

Voir le site Téléfoot

rouge gourcuff
Par Julien LECORNU|Ecrit pour TF1|2010-07-10T15:55:00.000Z, mis à jour 2010-07-10T15:55:00.000Z

Alors que les hommes en noir ont commis de nombreuses erreurs tout au long du Mondial, la FIFA se félicite de la qualité de l'arbitrage. Selon une enquête réalisée par la commission des arbitres, 96% des décisions prise par les arbitres " ont été bonnes ".

Malgré quelques erreurs mémorables, la commission des arbitres de la FIFA est satisfaite de son arbitrage.


Les arbitres meilleurs que les joueurs ?

La commission des arbitres de la FIFA dispose de sa propre méthode pour juger le travail des siens. Un étude basée « sur des faits et non des opinions » a indiqué l'Espagnol José-Maria Garcia Aranda, président de la fameuse commission. Ce dernier compare l’efficacité des arbitres avec celle des attaquants de cette Coupe du Monde : « durant le Mondial, les joueurs ont marqué 60 % de leurs penalties (9 sur 15). Mais nous les arbitres, nous avons pris 96% de bonnes décisions. On peut donc en conclure que l’arbitrage a été plus que bon. » La FIFA a peut-être oublié que ce ne sont pas les arbitres qui font le spectacle, mais les joueurs.


De graves erreurs

On ne peut pas dire que toutes les décisions aient été irréprochables en Afrique du Sud, loin de là. Au premier rang des grandes injustices de ce Mondial, on peut citer le but refusé à Lampard contre l’Allemagne. Sur le ralenti du lob tenté par le milieu de terrain de Chelsea, on voit très clairement que le ballon est entré d’un mètre dans la cage de Manuel Neuer. Et ce petit scandale n’est pas un cas isolé, puisque bien d’autres décisions litigieuses ont marqué la compétition. Deux buts ont été injustement refusés aux Etats-Unis, tandis que l’ouverture du score des Argentins face au Mexique a été validée malgré la position de Carlos Tevez, hors-jeu de plus de 3 mètres. Et que dire de la simulation de Capdevilla, qui a entraîné l’absurde expulsion du Portugais Ricardo Costa face à l’Espagne en huitièmes ?


Que penser du simple match de suspension dont a écopé Suarez, après une vilaine main qui coûte sa qualification au Ghana ? La polémique ne fait que commencer.