Porto : le " nouveau Mourinho " rend hommage à... Guardiola

porto-nouveau-mourinho-rend-hommage-a-guardiola-0849550
Hier soir, André Villas-Boas et le FC Porto ont remporté la Ligue Europa. Et celui que certains surnomment le " nouveau Mourinho " a osé déclarer que Pep Guardiola était une "inspiration"

André Villas-Boas est devenu, hier à Dublin, le plus jeune entraineur à remporter une coupe d'Europe, à 33 ans. Il est revenu après le match sur ce nouveau titre pour son FC Porto, et a évoqué certaines de ses influences.



Un « élève » déjà insolent


André Villas-Boas est souvent comparé à celui qui a longtemps été son mentor, José Mourinho. Son équipe de Porto a pourtant battu tous les records cette saison en pratiquant un football assez éloigné de la rigueur Mourinhienne. Insolent de réussite, il s'est permis de saluer une autre de ses influences : « Pep [Guardiola] est une inspiration pour moi de par sa méthodologie footbalistique et la manière fantastique dont son équipe joue au football. C'est quelqu'un de très important parce qu'il respecte ce sport ».



Un « héritage » trop lourd à porter ?


Lorsque l'on connait les relations pour le moins fraîches entre le coach catalan et son homologue Madrilène, cette petite phrase de AVB détonne. Le jeune manager Portugais a peut être besoin de « tuer le père », alors qu'il a été lancé dans le football par Sir Bobby Robson et son adjoint, Mourinho, avant de passer 6 ans dans le staff du « Special One ». Si la ressemblance entre les deux hommes est parfois frappante, leurs équipes jouent différemment, et Villas-Boas reste plus en retrait.




« Je ne suis qu'un maillon dans un club très efficace avec de super talents »


Ainsi, Villas-Boas est le plus souvent très humble, et a rendu hommage à tous ceux qui l'ont amené, de près ou de loin,à ce titre de Dublin : « J'aimerais dédier ce trophée à mon staff technique, aux joueurs et aux supporters. Et je dois également adresser des compliments à José Mourinho, Josep Guardiola et Sir Bobby Robson ». Il n'est donc pas non plus ingrat, envers celui qui sera d'après lui « le meilleur entraineur de tous les temps ».


On l'annonce déjà dans les plus grands clubs, mais lui ne veut pas entendre parler d'un départ : « Porto est ma ville natale et c'est un club dont je suis fan. Je veux bâtir quelque chose dont je serai fier ». Il aura l'occasion dès la saison prochaine de mesurer son FC Porto à ses deux modèles, Guardiola et Mourinho.

News associées