Portugal - Cameroun : Eto'o voit rouge !

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Olivier D'ARIES|Ecrit pour TF1|2010-06-02T08:27:00.000Z, mis à jour 2010-06-02T08:27:00.000Z

Maintenus en échec par le Cap Vert, le Portugal de Cristiano Ronaldo s'est réveillé pour étriller le Cameroun (3-0) en match de préparation à la Coupe du Monde 2010. Vexé, Samuel Eto'o s'est même fait expulser.


La pression de Roger Milla
"Beaucoup de gens ne m'ont pas compris. J'ai seulement dit à mon petit frère de prouver qu'il était bien le meilleur avant-centre du monde. Je souhaite seulement que les choses aillent le mieux possible pour les Lions indomptables et qu'ils aillent le plus loin possible en Afrique du Sud. S'il l'a mal pris je m'en tape". Ces nouvelles déclarations de Roger Milla peu de temps avant le match du Cameroun contre le Portugal n'ont visiblement pas fait réagir Samuel Eto'o et ses équipiers dans le bon sens.

Eto'o indomptable

La formation de Paul Le Guen s'est en effet inclinée 3-1 Mardi en match amical contre un Portugal retrouvé, et ce même si Cristiano Ronaldo n'a pas marqué. Son mutisme, qui relance un peu plus les questions sur son rendement en sélection, est cependant contrebalancé par une présence accrue à l'animation. Ses dribbles, associés à la justesse technique de Deco, ont dérouté les lions indomptables.
Mais la star dans la lumière Mardi était bien l'avant-centre de l'Inter Milan. Mécontent après l'ouverture du score de Raul Meireles (FC porto, pisté par l'OM), Eto'o proteste et récolte un premier carton jaune. Quelques minutes plus tard, il fauche Duda. L'arbitre allemand Michael Weiner le renvoi alors vers les vestiaires sous les sifflets du public.
Meireles en profite pour doubler la mise avant que Webo réduise le score pour le Cameroun. C'était sans compter sur Nani (Manchester United) qui agrave le score à la 81e minute.

Visiblement, son stage commando a fait le plus grand bien au Portugal. Le Cameroun va devoir quand à lui travailler pour se mettre à niveau... si possible loin de la tempête médiatique Milla.