Portugal - Turquie (Amical) : nouveau faux-pas du Portugal

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Martin TRAN|Ecrit pour TF1|2012-06-02T21:32:00.000Z, mis à jour 2012-06-05T10:04:00.000Z

Faisant partie du redouté " Groupe de la Mort " lors du prochain Euro, le Portugal n'a remporté aucun de ses matchs de préparation avec, pour terminer, une défaite à domicile 1-3 face à la Turquie, non-qualifié pour le voyage en Ukraine et Pologne...

Après deux nuls sans but face à la Pologne et la Macédoine, le Portugal a perdu à domicile samedi soir face à la Turquie pour son troisième match de préparation à l'Euro...


Une bonne première demi-heure des Portugais...

Les Portugais ont pourtant démarré ce match sur les chapeaux de roues, avec quatre frappes dans le premier quart d'heure, faisant la part belle aux arrêts de Volkan, le portier turc. La plus grosse occasion arrivait à la 30è, par Almeida, dont la tête à la réception d'un centre de Cristiano Ronaldo frappait la barre turque. Le tournant du match semble-t-il...



... et puis Bulut est arrivé


C'est le moment choisi par les Turcs pour passer à l'action : à la 33è, c'est Altintop, le joueur du Real Madrid, qui décroche une frappe des 30 mètres qui part se loger... à l'intérieur du poteau de Rui Patricio, heureux de voir ce ballon longer la ligne de but sans y rentrer. Un simple avertissement, puisque deux minutes plus tard, sur un bon travail côté gauche de Sararer, Umut Bulut se jette pour passer devant Fabio Coentrao pour tromper Rui Patricio. Sonnés les Portugais n'arriveront pas à revenir au score : pire, profitant d'une incroyable mésentente entre Bruno Alves et Pepe, Bulut, encore lui, trompera encore Rui Patricio.



Ronaldo manque un penalty


Réveillés par ce second but, les Portugais réduiront très vite la marque, par l'intermédiaire de Nani : sur un service de Cristiano Ronaldo, le joueur de Manchester Uniter frappe du droit et trompe un Volkan jusque-là impérial. Le portier turc aura une chance de se refaire : sur une faute de son milieu Emre, un pnélaty est sifflé et le Portugal a l'occasion d'égaliser. C'était sans compter sur Volkan, qui stoppera le tir de Cristiano Ronaldo. Et pour bien terminer la soirée, c'est Pepe lui-même qui va tromper son propre gardien : nous sommes à la 88ème minute de jeu, mais la majorité des spectateurs n'avait pas attendu jusque-là pour quitter le stade.



Au sein d'un groupe plus que relevé (Danemark, Pays-Bas, Allemagne), le Portugal ne fait peut-être déjà plus partie des favoris pour cet Euro, surtout après ses trois dernières prestations plus que poussives. Le rendez-vous est fixé au 9 juin, face à l'Allemagne...