Pourquoi la L1 sera passionnante la saison prochaine

Voir le site Téléfoot

RTX30PRJ
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-03-18T13:33:26.931Z, mis à jour 2017-03-18T17:08:23.531Z

La Ligue 1 revendique de plus en plus d'équipes aux assises financières puissantes. L'ère du tout pour le PSG semble bel et bien révolue.

Le PSG, Monaco, Lyon, l’OM, Lille… : la saison prochaine, plusieurs équipes de Ligue 1 affirmeront davantage leurs ambitions. Et cela devrait faire du bien à la Ligue 1, qui apparaîtra plus indécise et compétitive que jamais.

Des grands noms sur les bancs

La Ligue 1 s’est ouvert aux entraîneurs étrangers et cela offre un visage bien plus varié à notre championnat. Unai Emery (PSG), Marcelo Bielsa (Lille), Leonardo Jardim (Monaco) ou encore Lucien Favre (OGC Nice) vont forcément faire parler d’eux et cela nous promet de belles oppositions de style. Dans le lot, on n’oubliera pas de mentionner Rudi Garcia (OM), champion de France avec le LOSC et auteur d’un beau passage en Serie A avec l’AS Rome. Et il n’est pas exclu de voir l’Olympique Lyonnais recruter un grand nom - comme Claudio Ranieri - pour tenir tête à ses rivaux.

Les nouveaux riches

Le PSG a pris l’habitude de mettre beaucoup d’argent sur la table à chaque mercato. L’été prochain, la donne ne sera pas différente, surtout après l’énième échec en Ligue des Champions. Le club de la capitale a besoin d’un renouveau et il passera par des investissements massifs. De leur côté, l’OM et le LOSC viennent tout juste d’être rachetés : ils seront des acteurs majeurs du futur marché des transferts et n’hésiteront pas à y mettre les moyens. Même son de cloche à l’OL, qui a reçu des capitaux chinois et devrait vendre certaines de ses pépites à prix d’or pour bâtir une nouvelle équipe. L'arrivée, récente, de Memphis Depay va dans ce sens. À Monaco, la stratégie est différente : on vend bien, on achète intelligent. Mais les projecteurs seront sur Kylian Mbappé à l’issue de la saison actuelle.

La confiance européenne

Les clubs français se sont offerts quelques matches de référence sur la scène européenne, grâce auxquels ils ont engrangé de la confiance et sur lesquels ils peuvent s’appuyer pour l’avenir. Même si l’issue fut cruelle et historique, le PSG a étrillé le FC Barcelone au Parc des Princes (4-0). Monaco, lui, est toujours en vie en Ligue des Champions : la qualification de prestige face à Manchester City lui a ouvert les portes des quarts de finale. Et face à Dortmund, les hommes de Leonardo Jardim ont toutes leurs chances de rallier le dernier carré. En Ligue Europa, l’Olympique Lyonnais a éliminé l’AS Rome, excusez du peu, et, sur le papier, seul Manchester United semble au-dessus parmi les huit équipes restantes. Soit de quoi croire à la victoire finale.

Pour terminer, il ne faut pas oublier des clubs comme Bordeaux, Saint-Étienne et Nice. S’ils disposent d’une manne financière moins importante, ils seront toujours à même de jouer les trouble-fête et d’ajouter un peu plus de suspens au championnat. Après la domination sans partage du PSG, une nouvelle Ligue 1 se dessine. C’est tant mieux.