Dans l'actualité récente

Pourquoi Ronaldo veut éviter la France en cinq raisons

Voir le site Téléfoot

error
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-10-14T10:55:00.000Z, mis à jour 2013-10-14T12:47:45.000Z

Cristiano Ronaldo a déclaré samedi ne craindre qu'un seul match en vue des barrages : un France-Portugal. Voici les cinq raisons qui poussent la star lusitanienne à craindre les Bleus.

Les sélections portugaise et française étant sûres à 99% de terminer aux deuxièmes places de leurs groupes respectifs, et la France n'ayant aucune chance d'être tête de série au moment du tirage au sort des barrages, contrairement au Portugal, une confrontation est tout à fait envisageable en novembre prochain. Si tel était le cas, cela ne ferait l'affaire ni de l'un ni de l'autre. Cristiano Ronaldo n'a en tout cas pas caché sa crainte, déclarant samedi en conférence de presse : « La seule sélection contre laquelle je n'aimerais pas jouer, c'est la France, pour des raisons diverses. Mais je ne peux pas en parler. Théoriquement, la sélection la plus forte, c'est la France. Mais nous savons qu'il peut y avoir de nombreux intérêts autour de ce match et c'est une rencontre que j'écarte totalement. » Il existe au moins cinq raisons pour que CR7 craigne autant ce match :

1/ L'épouvantail du 2ème chapeau
A cause d'un classement FIFA indigne de son rang dû à quatre défaites lors de ses neuf derniers matches, l'équipe de France ne sera pas tête de série au moment du tirage au sort. Au contraire du Portugal. Evidemment, toutes les équipes tête de série souhaitent éviter les Bleus dans la perspective des barrages. Il s'agirait clairement du pire tirage pour le prochain adversaire de la sélection tricolore. Cristiano Ronaldo en a parfaitement conscience.

2/ La France ne réussit pas aux Portugais
L'historique des confrontations France-Portugal montre un bilan clairement favorable aux Français : 16 victoires, 1 nul, 5 défaites. Et les rencontres des dernières années n'ont fait que confirmer cette tendance. La sélection lusitanienne n'a plus battu les Bleus depuis le 26 avril 1975 à Colombes en match amical (0-2). Autant dire une éternité. En compétition officielle, le constat est encore pire pour les Portugais, puisqu'ils n'ont tout simplement jamais passé l'obstacle tricolore, que ce soit en Coupe du monde (demi-finale 2006) ou lors d'un Euro (demi-finale 1984 et demi-finale 2000). Sachant que Cristiano Ronaldo a disputé la demi-finale du Mondial 2006 perdue 1-0 à Munich, sur un penalty transformé par Zinedine Zidane. Forcément un traumatisme.

3/ Un sentiment d'injustice
Lorsque Cristiano Ronaldo évoque « les raisons diverses » et « les intérêts autour de ce match », il est probable qu'il fasse référence aux décisions arbitrales que les Portugais jugent en faveur de la France. Les penalties accordés aux Bleus en 2000 et en 2006, voire la main de Thierry Henry contre l'Irlande en qualifications pour le Mondial 2010... ajoutez à cela le fait que le président de l'UEFA soit Français et que CR7 ne comprend toujours pas comment cet organisme peut lui refuser le trophée de meilleur joueur de l'année au profit d'Iniesta, Messi et maintenant Ribéry. Tout cela participe sans doute à un sentiment d'injustice qu'éprouve Ronaldo vis-à-vis de la France.

4/ Se faire chambrer par Benzema
Rappelons que Cristiano Ronaldo et Karim Benzema évoluent tous les deux au Real Madrid et qu'en cas d'élimination du Portugal par la France en barrages, la star du club Merengue serait obligée de supporter toute la saison la présence de son coéquipier. Le simple fait de regarder Benzema rappellerait à Ronaldo que la Coupe du monde 2014 au Brésil se jouera sans lui. Une situation absolument invivable.

5/ La course au Ballon d'Or®
En plus de l'inévitable Lionel Messi, Cristiano Ronaldo a un nouveau rival cette année dans la course au Ballon d'Or®. Il se nomme Franck Ribéry. Et un bon moyen de départager ces deux-là serait une confrontation couperet en barrages de la Coupe du monde 2014. Et en cas d'élimination du Portugal par la France, le Munichois prendrait sans aucun doute un avantage décisif sur le Madrilène.

Les matches de barrages pour la qualification au Mondial 2014 se disputeront les 15 et 19 novembre prochains.

Didier Deschamps a confessé dimanche dans Téléfoot qu'il se méfiait du Portugal :