Poussif puis séduisant, l'OM lance parfaitement sa saison

Voir le site Téléfoot

Florian Thauvin   OM
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-08-06T21:29:58.327Z, mis à jour 2017-08-06T21:30:00.357Z

L'Olympique de Marseille a montré deux visages mais s'est imposé à domicile contre Dijon en ouverture de la saison 2017/2018 de Ligue 1. L'entrée en jeu de Clinton Njie a tout changé.

L'OM a fait comme les cadors de Ligue 1, il a remporté son premier match de la saison 2017/2018. La victoire s'est dessinée en deuxième période.

L'OM poussif...

Un été jusqu'alors parfait et on ne voyait pas l'OM vaciller face à Dijon. Pourtant, les hommes de Rudi Garcia ont eu un mal fou à mettre un pied devant l'autre en première période. Les Dijonais ont joué crânement leur chance et ont forcé le coach marseillais à transformer son 4-3-3 en 4-2-3-1. Avant la pause, les attaquants marseillais n'ont pas su se trouver et, derrière, il y avait des espaces à prendre pour les adversaires. Dijon n'est néanmoins pas parvenu à faire douter les Marseillais jusqu'au bout en marquant un but.

... puis séduisant

Mais l'OM a de la ressource et l'a prouvé après la pause en changeant totalement le visage de la rencontre en trois petites minutes. Clinton Njie, entré en jeu à la mi-temps à la place de Dimitri Payet, touché, a lancé la révolte en reprenant un centre de Valère Germain. Ce dernier a ensuite adressé un bon ballon à Florian Thauvin, qui a douché les espoirs de Dijon d'un plat du pied limpide. Clinton Njie, encore lui, a définitivement validé le succès avec un exploit individuel et un piqué contré et plein de réussite. 3-0, score final.

OM à deux visages

L'Olympique de Marseille a donc offert deux visages ce dimanche soir dans son antre. Mais il retiendra les trois points et la victoire, sachant qu'il n'avait plus gagné en ouverture de saison depuis l'exercice 2004/2005. Comme Monaco, Paris, Lyon et Lille, Marseille entame le Championnat de la plus belle des manières. Toutefois, il ne faudra pas répéter la première période face à un adversaire plus redoutable. Comme les équipes citées.