Dans l'actualité récente

Premier League : Tottenham fait tomber City

Voir le site Téléfoot

RTX2AJUH
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-10-02T15:31:08.463Z, mis à jour 2016-10-02T20:19:31.431Z

Auteur d'une prestation collective remarquable, les Spurs de Tottenham ont mis à mal l'invincibilité des Citizens et reviennent à un point de l'équipe de Guardiola au classement (2-0). Manchester United, malgré un but de Martial, patine toujours (1-1 face à Stoke). Arsenal a eu besoin d'un miracle à Burnley (0-1).


La Bataille d’Angleterre : Manchester City sur sa lancée ?


Les Spurs se révèlent

Entre la meilleure défense de Premier League (Tottenham avec 3 buts encaissés) et la meilleure attaque (Manchester City avec 18 buts inscrits), il n'y aura presque pas eu de match. Les Spurs, toujours aussi solides, ont réduit au silence les Citizens et c'est déjà une sacrée performance en soi. Mais les hommes de Pochettino ont agrémenté cela d'une prestation collective aboutie qui leur a permis de trouver à deux reprises l'ouverture dans un White Hart Lane en fusion (Kolarov csc, 9e, Alli, 37e). Face à une formation de City dont on loue le jeu depuis l'entame de la saison, la performance est de premier choix. Elle place les Spurs de Moussa Sissoko titulaire en embuscade au classement, un point derrière le leader mancunien. 

Man United toujours au ralenti

Ca ne tourne toujours pas rond du côté d'Old Trafford. Depuis le début de la saison, l'équipe de José Mourinho semble jouer sur courant alternatif. Capable du meilleur quand ses stars se mettent au diapason, faisant entrevoir quelques promesses pour l'instant non-tenues au public mancunien, elle offre surtout le pire et ce quasiment à chaque sortie. Ce dimanche, après avoir pris son temps pour ouvrir le score face à une formation de Stoke City enquiquinante et un gardien, Grant, dans un grand jour (but de Martial à la 69e d'une frappe enroulée 2 minutes après son entrée en jeu), les Mancuniens ont laissé filer deux nouveaux points en toute fin de match sur une attaque adverse loin d'être tranchante (but de Allen, 83e). « On aurait du mener 2 ou 3 à zéro à la mi-temps et 4 à la fin du match, pestera José Mourinho à la fin du match. On a fait notre meilleur match de la saison mais c'est ça le football. Ce nul n'est pas du tout mérité. »

Koscielny, la main victorieuse

Après sa victoire en Ligue des champions en milieu de semaine, Arsenal se déplaçait sur la pelouse d'un des petits poucets de la Premier League avec le même objectif : prendre les trois points. Mais rien ne fut simple pour les Gunners qui ont pourtant évolué tout au long du match un ton au-dessus de leurs adversaires. Un soupçon de chance forcera leur destin. Vingt secondes après la fin théorique du temps additionnel, Oxlade-Chamberlain rate sa reprise à trois mètres du but. Koscielny, en tentant de se protéger le visage avec ses bras, dévie de la main la frappe qui finit au fond des filets (93e). Les hommes de Wenger (3e) enchaînent une cinquième victoire consécutive en Championnat, une première depuis un an, et reviennent à deux points du leader Manchester City.

Les résultats de la 7e journée

Vendredi

Everton 1-1 Crystal Palace

Samedi 

Swansea City - Liverpool  : 1-2

Hull City - Chelsea : 0-2

Sunderland  - West Bromwich Albion : 1-1

Watford - Bournemouth : 2-2

West Ham Utd - Middlesbrough : 1-1

Dimanche

Manchester United - Stoke City : 1-1

Tottenham Hotspur - Manchester City : 2-0

Leicester - Southampton

Burnley - Arsenal