Premier League : La 31ème journée passée au crible

Voir le site Téléfoot

error
Par Stéphane Renaux|Ecrit pour TF1|2015-04-06T11:20:00.000Z, mis à jour 2015-04-06T11:33:45.000Z

En attendant le déplacement de Manchester City à Crystal Palace ce lundi soir (21 heures), cette 31ème journée de Premier League a vu les cadors s'imposer, à l'exception de Liverpool, lourdement défait à Arsenal.

Voici les enseignements majeurs à tirer de ce week-end de championnat outre-Manche.

Le match : Arsenal puissance 4 contre Liverpool

Depuis deux mois, les Gunners enchaînent une impressionnante série de sept succès consécutives. Nouvelle victime, les Reds de Mamadou Sakho, complètement étouffés par la qualité offensive des hommes d’Arsène Wenger, qui ont inscrit trois de leurs quatre buts en l’espace de huit minutes, en fin de première période, par l’intermédiaire de Bellerin, Özil et Sanchez. Le tenant du titre de la Cup occupe provisoirement la 2ème place avec 63 points, à sept longueurs du leader Chelsea. De son côté, les partenaires de Raheem Sterling (5ème) pourraient voir la qualification pour la Ligue des champions s’éloigner (définitivement ?) à neuf points, si les Citizens venaient à s’imposer à Crystal Palace.

Le top : Le roi Herrera

Recruté l’été dernier pour amener de la qualité technique au milieu de terrain de Manchester United, Ander Herrera sait également se montrer décisif. Le joueur espagnol de 25 ans a inscrit son premier doublé sous les couleurs des Red Devils face à Aston Villa, grâce à deux offrandes signées Blind et Mata. L’ancien de l’Athletic Bilbao compte à présent cinq réalisations en championnat.

Le flop : Costa rechute

Revenu d’une blessure à une cuisse, Diego Costa est entré en jeu dès le début de la seconde période face à Stoke City, alors que Chelsea était accroché à la mi-temps. Malheureusement, l’attaquant espagnol a connu une rechute dix minutes plus tard et devra observer une durée d’indisponibilité de deux semaines. Son entraîneur José Mourinho a avoué avoir pris un risque avec le co-meilleur buteur outre-Manche avec Harry Kane (19 buts). Tant pis pour lui !

Le joueur : Loïc Rémy

Préféré à Didier Drogba à la pointe de l’attaque des Blues, Loïc Rémy s’est une nouvelle fois illustré. L’attaquant français a bénéficié d’une passe d’Eden Hazard pour marquer son cinquième but de la saison sous son nouveau maillot. Souvent remplaçant, l’ancien joueur de l’OM sait donc se montrer décisif lorsqu’il est titulaire. Ce qui lui est arrivé seulement pour la quatrième fois de la saison en championnat.

Le but : Charlie Adam

Le stade de Stamford Bridge a connu beaucoup de rebondissements. Le plus incroyable reste incontestablement le but extraordinaire de Charlie Adam. Le joueur de Stoke City a déclenché une frappe lointaine de 61 mètres exceptionnelle pour tromper le gardien de Chelsea, qui ne pouvait qu’effleurer le ballon de l’Écossais. Ce but magnifique n’a certes pas permis aux Potters de l’emporter, mais il a le mérite de faire le tour de la toile. On ne peut pas en dire autant des œuvres de Wayne Rooney et Jermain Defoe, auteurs respectivement pour Manchester United et Sunderland, de volées fantastiques. Du grand art !

L'image : Supporters en colère
Personne ne peut contester le fait que la Premier League soit un spectacle à la fois national et planétaire. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que la renégociation des droits TV pour la période 2016-2019 atteigne la bagatelle de 7 milliards d’euros, ce qui en fait le championnat le plus cher du monde. Pourtant, les supporters d’Arsenal et de Liverpool ont manifesté en marge de la rencontre entre les deux équipes pour protester contre la hausse du prix des places. On pouvait lire sur la pancarte "Football without fans is nothing. Enough is enough" ("Sans les fans, le football n’est rien. Trop, c’est trop"). Ou quand le sport roi tente de devenir un luxe de l’autre côté de la Manche…