Dans l'actualité récente

Premier League : Giroud frappe deux fois

Voir le site Téléfoot

Emirates Cup   Arsenal Lyon   But Olivier Giroud
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-10-29T17:39:09.676Z, mis à jour 2016-10-29T23:18:42.048Z

Relancé par l'entrée en jeu d'Olivier Giroud (2 buts), Arsenal s'impose 4 à 1 à Sunderland et partage la tête du classement avec City, vainqueur à WBA (4-0). Ibrahimovic et les Mancuniens ont déchanté face à Burnley (0-0).

Pour son deuxième match de reprise, Olivier Giroud a marqué des points en portant Arsenal vers la victoire. Voilà six matches que cela n'est plus arrivé à Ibrahimovic avec MU, tenu en échec par Burnley (0-0).

Premier League : Et pendant ce temps, Ibrahimovic…

Giroud réussit son entrée

Entré peu après l’heure de jeu sur la pelouse de Sunderland, où Arsenal était alors tenu en échec (1-1), Olivier Giroud a enfilé son costume de sauveur pour sortir les Gunners d’un piège qui était en train de se refermé sur eux. L’international français a planté un doublé en quatre minutes pour plier l’affaire en toute simplicité, d’une reprise du gauche, puis de la tête (71e et 76e). Un dernier but d'Alexis Sanchez (son 2e du match) dans la foulée (78e) donnait un éclat mérité (4-1) à la victoire de la formation londonienne qui n'a eu de cesse de se projeter vers l'avant. Grâce à ce succès contre les Black cats, toujours à la recherche de leur première victoire, les hommes de Wenger partagent la tête du classement avec Manchester City, vainqueur de West Bromwich Albion (0-4).

Agüero répond présent

C'est Sergio Agüero, d'un doublé rapide (20e, 28e) qui a relancé une machine mancunienne qui faisait le coup de la panne ces dernières semaines (cinq matches sans victoire). Un doublé qui soulage tout autant Guardiola, pas habitué à ce régime pain sec, que le buteur argentin dont l'avenir au club est ces jours-ci sujet à questionnement. Il profite de cette rencontre pour retrouver la première place des buteurs de Premier League avec 7 buts (à égalité avec Diego Costa). Les Citizens ont finalement inscrit de deux nouveaux buts par l'intermédiaire de Gündogan, qui a tiré parti de deux passes millimétrées signées Agüero (79e), décidément dans un grand jour, et de De Bruyne (90e), entré en jeu peu de temps auparavant. Un large succès qui lui assure le rang numéro 1 de la ligue anglaise à la faveur d'une meilleure différence de buts.

Ibrahimovic en plein doute

Quand ses rivaux enfilaient les perles (Liverpool l'a emporté 4-2 devant Crystal Palace), Manchester United et ses attaquants ont buté, buté et encore buté sur la défense héroïque de son voisin Burnley. Une partie conclue sur un 0-0 dont les statistiques témoignent du miracle accompli par le promu. 72% de possession de balle pour MU sur l'ensemble de la partie, 570 passes accomplies contre 160, 17 tirs (dont 11 cadrés) contre 7 et 19 corners à 1. Le héros du soir s'appelle Tom Heaton dont le seul arrêt sur une reprise de volée à bout portant de Zlatan Ibrahimovic suffit à rendre compte de la performance établie sur la pelouse d'Old Trafford. Sous les yeux d'un José Mourinho envoyé en tribunes, le géant suédois peut lui ressasser les nombreuses opportunités manquées. Et ça fait six matches que ça dure en championnat. Neuf ans que cela ne lui était plus arrivé.