Premier League : City et Guardiola prennent une claque à Everton

Voir le site Téléfoot

Pep Guardiola - Manchester City
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-01-15T19:16:52.548Z, mis à jour 2017-01-15T19:16:59.874Z

Humiliés à Everton (4-0), Manchester City pointent à 10 longueurs de Chelsea et plonge dans la crise. Le choc entre Manchester United et Liverpool a tenu ses promesses (0-0) mais le nul ne fait les affaires de personne.

Les résultats du jour font les affaires de Chelsea (1er) et Tottenham (2e) qui ont joué hier.

Samuel Eto'o : son avis sur Chelsea et Eden Hazard

Guardiola, la mauvaise passe

« Dans les mauvais moments, il faut être proches et j’ai dit aux joueurs d'être positifs. Nous allons essayer d'aller de l'avant. Bien sûr nous pouvons mieux faire. C’est terrible pour mes joueurs. Nous avons une semaine pour réfléchir à ce que nous pouvons faire pour battre Tottenham. » Guardiola avait la tête des mauvais jours en conférence de presse quelques minutes après avoir reçu le plus cinglant revers de sa riche carrière d'entraîneur. Une défaite 4 à 0 sur la pelouse d'Everton, pas vraiment un des grands de la Premier league malgré son honorable 7e place au classement. Il est loin le temps des dix succès consécutifs qui avaient suivi son arrivée dans le nord de l'Angleterre.

Un match à l'envers

Pourtant dominateur Manchester City a coulé la faute à des Toffees ultra-réalistes. A l'image de l'international belge Romelu Lukaku, qui a inscrit son 12e but de la saison (34e, 1-0) ou de Kevin Mirallas auteur du break d'un tir croisé millimétré côté droit (47e, 2-0). A dix minutes du terme, Everton scellait le sort des Mancuniens grâce au jeune milieu (18 ans) Tom Davies (79e, 3-0) et à Lookman (90e+4). Les hommes de Pep Guardiola (5es avec 42 pts) ont désormais dix points de retard sur le leader Chelsea (52 pts) et se retrouvent désormais hors du big four en Premier League. Un classement qui, s'il restait en l'état, les priverait de la prochaine Ligue des champions. Seule bonne nouvelle du jour pour les Citizens. Son voisin et ennemi mancunien, tenu en échec à Old Trafford par Liverpool, restent deux longueurs derrière eux au classement.

Un choc enfiévré mais sans vainqueur

De l'intensité, des contacts et une lutte endiablée pour la maîtrise du ballon : le choc entre United et Liverpool a nouvelle fois tenu toutes ses promesses. Et si homme du match il doit y avoir, celui-ci se nomme Zlatan Ibrahimovic auteur de l'égalisation à la 84e minute de la tête dans un stade incandescent. Comme à l'aller (0-0), Red Devils et Reds se sont donc séparés sur un nul (1-1). Cela permet aux deux équipes de poursuivre leur belle série d'invincibilité. Les Mancuniens (6e, 40 pts) restent sur 12 matches sans défaite en championnat. Et Liverpool (3e, 45 pts)  sur 7. Mais ce nul est un petit coup d'arrêt pour les deux rivaux.