Premier League : Arsenal chute, Leicester confirme et Chelsea s’arrache

Voir le site Téléfoot

Jamie Vardy avec Leicester City
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-03-18T16:07:31.901Z, mis à jour 2017-03-18T21:16:42.060Z

Leicester et Chelsea sont allés gagner à l'extérieur. Tout le contraire d'Arsenal...

Vainqueur sur le fil à Stoke, Chelsea a davantage conforté sa place de leader. Leicester a confirmé sa renaissance à West Ham tandis qu’Arsenal a chuté sur la pelouse de West Bromwich Albion.

Arsenal, la chute de trop ?

Arsène Wenger est plus que jamais sur un siège éjectable et une banderole, tirée par un avion, est d’ailleurs venue lui rappeler pendant le match face à West Bromwich Albion. Un match que les Gunners ont d’ailleurs perdu, malgré une domination assez nette dans le jeu. Craig Dawnson, auteur d’un doublé sur deux corners (12e, 75e), a été le principal bourreau d’Arsenal, qui, pour ne rien arranger, a perdu Cech sur blessure. Sanchez était pourtant parvenu à égaliser (15e) mais Rosbon-Kanu a profité d’une sortie ratée d’Ospina pour redonner l’avantage aux siens (55e). Au classement, cette quatrième défaite en cinq matches éloigne les Gunners du Big Four. Everton et Manchester United auront même l’occasion de leur chiper leur cinquième place, plus que jamais provisoire.

Leicester, la renaissance se confirme

Personne ne s’est réjoui du limogeage de Claudio Ranieri mais, cruellement, il porte ses fruits. Depuis son éviction, Leicester reprend des couleurs en championnat. En déplacement chez les Hammers, les Foxes s’en sont remis à Mahrez (5e), Huth (7e) et Vardy (38e). Lanzini (20e) et Ayew (63e) ont essayé de les faire douter mais West Ham n’a pas trouvé les ressources pour aller chercher le 3-3. À l’arrivée, c’est un troisième succès de rang en Premier League pour des Foxes qui font ce qu’il faut pour se maintenir. Les voilà avec six points d’avance sur la zone rouge.

Chelsea remercie Cahill

Treize : c’est le nombre de points d’avance que compte Chelsea sur son dauphin après son difficile succès glané dans l’antre de Stoke City, en attendant le match entre Tottenham et Southampton. Le titre n’est donc plus qu’une question de temps et les Blues d’Antonio Conte, très joyeux, ne font qu’affirmer leur domination. Même dans une rencontre difficile. Gary Cahill, coupable d’avoir offert le penalty de l’égalisation à Walters (38e), a endossé son costume de héros en toute fin de match (87e) pour offrir les trois points aux Blues, privés d’Hazard. Willian s’était permis d’ouvrir le score assez rapidement (13e).