Dans l'actualité récente

Premier League : Arsenal au finish

Voir le site Téléfoot

error
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2016-02-14T16:25:01.795Z, mis à jour 2016-02-14T16:27:42.614Z

Match à suspense à l'Emirates où Arsenal, en prenant le meilleur dans le temps additionnel sur Leicester (2-1), fait la belle opération en revenant à deux points son adversaire du jour au classement.

Menés au score après un but de Vardy puis en supériorité numérique durant 35 minutes, les Gunners sont parvenus à l'emporter (2-1) devant Leicester.

Un coup sur la tête pour Leicester

Arsenal revient de très loin ! Et ce dimanche il se pourrait bien que ce soit un tournant de la saison de Premier League qui se soit joué sur la pelouse de l'Emirates Stadium. L'enceinte londonienne a longtemps douté. Elle a fini par exploser sur le but vainqueur de Danny Welbeck, qui a offert à son équipe un précieux succès sur le leader Leicester (2-1) au bout du temps additionnel. Voilà désormais l'écart entre les deux équipes réduit à 2 points, alors qu'il avait été virtuellement porté à 8 à la mi-temps, au moment où les Foxes menaient et que les Gunners doutaient.

Leicester à 10 mais avec Kanté

Après avoir subi le début de match tambour battant des Gunners, matérialisé par une tête de Sanchez (2e) et un but refusé à Giroud pour hors-jeu (32e), Leicester a retrouvé son rythme de croisière en Premier league cette saison. Avec, comme souvent, le buteur Jamie Vardy à la baguette. En toute fin de première période, c'est lui, face à Monreal, qui obtenait un penalty qu'il ne se faisait pas prier pour transformer (0-1, 44e). La sortie de Koscielny à la mi-temps n'augurait rien de bon pour les Gunners d'autant que dans le camp d'en face, N'Golo Kanté redoublait d'activité après l'exclusion de Simpson côté Foxes (cartons jaunes aux 49e et 54e).

Welbeck en sauveur

À cet instant, les joueurs de Wenger avaient déjà entrepris le siège des buts de Schmeichel avec un joli mouvement conclu par un tir trop croisé de Ramsey (46e) et une tête de Giroud (53e). Finalement, c'est grâce à Walcott qu'ils revenaient dans la partie à la suite d'une reprise de près à la suite d'une remise du Français (1-1, 70e).  Les ultimes instants de la partie, transformée en attaque-défense. Et après maintes mises en échec des visiteurs, c'est Danny Welbeck, d'une déviation de la tête gagnante, qui ruinait tous les efforts des Foxes au bout du temps additionnel (2-1, 90e).