Premier League : Arsenal et Wenger sont sur les nerfs

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2011-04-18T10:01:00.000Z, mis à jour 2011-04-18T13:55:27.000Z

Le match nul concédé par Arsenal face à Liverpool au bout de plus de dix minutes de temps additionnel laissera forcément des traces. Wenger et ses joueurs sont sur les nerfs.

Comment concéder des points dans la course au titre de la manière la plus incroyable qui soit ? Demandez à Arsenal. Les Gunners viennent de laisser échapper une victoire cruciale face à Liverpool.

Avec Arsenal, un match n'est jamais gagné d'avance. Jusqu'à la dernière seconde, les Gunners sont capables de s'écrouler. La plupart du temps, les évènements contraires semblent s'acharner sur l'équipe d'Arsène Wenger. Mais ces mésaventures arrivent si régulièrement que cela indique plus faiblesse mentale d'Arsenal. Contre Liverpool, les Londoniens ouvrent le score à la 98e ( !), et trouvent le moyen d'être rejoints à la... 102e.

Arsène Wenger a eu beau pester, allant même jusqu'à s'accrocher avec Kenny Dalglish, le manager de Liverpool, à la fin du match, ces scénarios tragiques n'arrivent qu'à Arsenal. La colère du Français envers le trio arbitral, les adversaires, les journalistes, masque une frustration compréhensible. Depuis sept longues années maintenant, date du dernier titre remporté par le club, son équipe sort invariablement perdante de ce type de situation.

Le match nul d'Arsenal concédé face à Liverpool a en tout cas fait au moins un heureux : Manchester United. Avec le même nombre de matches disputés, les Red Devils comptent désormais six points d'avance sur les Gunners, à six journées de la fin. Une avance plutôt confortable, surtout pour une équipe aussi expérimentée que celle d'Alex Fergusson.

La dernière chance d'Arsenal de croire au titre se trouve le 1er mai prochain, pour la 35e journée de championnat. Arsenal recevra Manchester United à l'Emirates Stadium.