Dans l'actualité récente

Premier League : United touche le fond, Arsenal se loupe et laisse Leicester en tête

Voir le site Téléfoot

Louis van Gaal (Manchester United)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-12-26T21:36:21.624Z, mis à jour 2015-12-26T21:45:09.226Z

Les Red Devils ont sombré sur la pelouse de Stoke City (2-0) tandis que les Gunners ont été balayés à Southampton (4-0), ne profitant pas de la défaite des hommes de Claudio Ranieri à Liverpool (1-0).

Manchester United va très mal. Incapables de remporter le moindre match depuis six rencontre, les Red Devils ont vécu une nouvelle déconvenue ce samedi après-midi à Stoke lors la 18 journée de Premier League, synonyme de Boxing Day.

Manchester United s'inclinait déjà face à Norwich le week-end dernier


Une première mi-temps cataclysmique pour United

En laissant sa sentinelle Morgan Schneiderlin sur le banc, tout comme son capitaine Wayne Rooney, une première en championnat depuis le 28 janvier 2014, Louis van Gaal s'est sans aucun doute tiré une balle dans le pied, tant ses joueurs ont livré une première période insipide. Mangés par l'envie des Potters, qui ont également fait preuve d'une qualité éclatante, les partenaires d'Anthony Martial ont sombré, encaissant deux buts signés Bojan Krkic (19, 1-0) et Marko Arnautovic (26, 1-0). L'addition aurait pu être encore plus salée si l'attaquant autrichien n'avait pas manqué de lucidité pour aller battre David De Gea après la demi-heure de jeu (35).


Van Gaal déjà condamné ?

Au fond du trou lors du premier acte, United a montré un visage plus séduisant – à défaut d'être transcendant – au retour des vestiaires. L'entrée de Rooney juste après la pause a donné un peu plus de panache à la formation visiteuse. Mais malgré une possession de balle bien supérieure à Stoke City, les Red Devils ont peiné à se montrer véritablement dangereux face à une équipe appliquée en défense. La seule éclaircie mancunienne du match sera d'ailleurs un plat du pied Marouane Fellaini au point de penalty bien détournée par Jack Butland (63).


Pas de quoi pavoiser pour une équipe qui enchaîne une septième rencontre consécutive sans la moindre victoire, ainsi qu'une quatrième défaite d'affilée. Sans doute le revers de trop pour Louis van Gaal, qui vit peut-être ses dernières heures sur le banc de United, seulement 6e de Premier League. Son avenir se jouera sans doute face à Chelsea lundi prochain, même si son sort semble déjà scellé et son remplaçant, en la personne de José Mourinho, tout trouvé.

Premier League : Mourinho, les dessous d’un départ

Arsenal ne profite pas du faux-pas de Leicester

Dans les autres rencontres de ce Boxing Day, le leader Leicester City a chuté à Liverpool (1-0) sur un but de Christian Benteke mais conserve la tête du championnat grâce à la victoire de Southampton face à Arsenal (4-0). Méconnaissables, les Gunners ont tout raté, balayés par des Saints plus volontaires qui n'avaient plus marqué et gagné à domicile lors du Boxing Day depuis 2001 et un succès contre Tottenham. Manchester City a quant à lui atomisé Sunderland (4-1) tandis que Chelsea n'a pu faire mieux qu'un match nul face à Watford (2-2) pour la première rencontre de Guus Hiddink sur le banc londonien depuis son retour. A noter également la victoire de Tottenham face à Norwich (3-0), le succès de Swansea contre West Bromwich Albion (1-0), celui d'Everton à Newcastle (0-1) et les matches nuls entre Aston Villa et West Ham (1-1) et Bournemouth et Crystal Palace (0-0).


Premier League : Riyad Mahrez, l’incroyable destin