Premier League : Chelsea est champion d’Angleterre !

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-05-12T21:16:44.120Z, mis à jour 2017-05-12T21:16:46.086Z

Chelsea a, sans surprise, remporté le sixième titre de son histoire. Les Blues se sont imposés sur la pelouse de West Bromwich Albion grâce à l'unique but de Michy Batshuayi.

Comme en 1955, 2005, 2006, 2010 et 2015, Chelsea est sacré champion d’Angleterre en 2017. Grâce à sa victoire sur la pelouse de West Bromwich Albion, le club entraîné par Antonio Conte compte dix points d’avance sur Tottenham alors que les Spurs n’ont plus que trois rencontres à disputer en Premier League.

Une victoire brouillonne

Les Blues avaient bien évidemment à cœur d’aller glaner ces trois points qui manquaient encore pour être mathématiquement titrés sans attendre le résultat du prochain match de Tottenham. Alors ils ont mis les ingrédients nécessaires à une victoire facile dans l’antre de West Bromwich Albion. À l’arrivée, le succès, mérité au vu de la physionomie du spectacle proposé par les acteurs présents, se sera fait attendre. Archi dominateurs durant les trente premières minutes, les Londoniens ont néanmoins eu du mal à porter le danger dans la surface adverse. Soit par maladresse, soit parce qu’il y avait toujours un joueur pour contrer un tir. En face, West Bromwich Albion a joué crânement sa chance en profitant des replis défensifs parfois paresseux des troupes d’Antonio Conte. Avec un peu plus d’application et de talent, les Baggies auraient sans doute fait encore plus mal avec leurs contres.

Batshuayi, le héros

En deuxième mi-temps, les Blues sont repartis avec les mêmes intentions et il a par exemple fallu que Ben Forster s’emploie peu après la reprise, face à Moses, pour préserver sa cage inviolée (47e). Dans la foulée, la tentative de Cesc Fabregas a fui le cadre alors que le gardien était battu (51e). La suite fut, en en revanche, plus brouillonne et un faux rythme s’est installé jusqu’à l’entrée en jeu de Michy Batshuayi. Remplaçant Pedro, le Belge a matérialisé ce que l’on appelle le coaching gagnant en ouvrant le score sur un centre parfait de César Azpilicueta, excellent ce vendredi soir (82e). C’est une belle histoire pour l’attaquant ayant porté les couleurs de Marseille : il a peu joué cette saison mais c’est pourtant son nom qui sera associé au sixième titre de l’histoire de Chelsea, qui succède à Leicester au palmarès de la Premier League.

L’arrivée gagnante d’Antonio Conte

Sacré en 2015 sous la houlette d’un José Mourinho à son meilleur, Chelsea a dû ronger son frein la saison dernière suite à des soucis avec le coach portugais aboutissant à des performances sportives parfois exécrables. Mais l’arrivée payante d’Antonio Conte a balayé d’un revers de la main le souvenir encore frais de cet exercice noir. L’Italien a posé ses valises en Premier League avec des principes de jeu et son sens de la discipline, soit précisément ce qu’il fallait pour un groupe en perdition et quelque peu livré à lui-même. Si les Blues était libérés de toute responsabilité européenne, ce qui a allégé le calendrier et soulagé les jambes, ils ont écrasé la concurrence depuis le mois d’août et ce sixième titre est vite devenu inéluctable. On se souviendra notamment de leur formidable série de treize succès de rang entre octobre et décembre, induite d’un changement tactique nécessaire. Conte donne maintenant rendez-vous aux autres écuries européennes en Ligue des Champions. Vivement.