Premier League : De Leicester à Chelsea, Kanté rayonne plus que jamais

Voir le site Téléfoot

Kanté
Par Quentin Migliarini|Ecrit pour TF1|2017-01-18T11:29:09.406Z, mis à jour 2017-01-18T16:39:07.151Z

Pièce maîtresse du 3-4-3 d’Antonio Conte à Chelsea, Ngolo Kanté est rapidement devenu le régulateur du jeu de son équipe cette saison.

Le dernier match de Chelsea face à Leicester (3-0) est symptomatique de ce qu’est devenu le jeu des Blues cette saison. Efficace à l’issue des dix premières minutes, les joueurs d’Antonio Conte ont baissé le pied à mesure que la pause approchait, malmené au milieu du terrain par des Foxes enfin agressifs. Discret pendant les 45 premières minutes, Kanté est monté en régime, le jeu de Chelsea s’en est trouvé transfiguré. Et au bout d’une seconde période aboutie, le club londonien avait repris ses aises en tête de Premier League. Autant l’absence de Costa n’a aucunement pesé sur le contenu du match, autant le réveil de Kanté a été salvateur.

Un véritable caméléon

Et c’est bien le constat qui est dressé par la majorité des observateurs cette saison. L’influence du milieu de terrain français est immense. Infatigable ratisseur et pourvoyeur de ballon, Kanté se projette et se montre décisif dans la surface adverse, avec à son crédit un nouveau décalage décisif sur le troisième but des siens samedi. Leicester, où il s’est révélé la saison passée, et Chelsea ne pratiquent pas le même football. Kanté s’est adapté.

Des statistiques éloquentes

D’un style plus défensif, l’international a évolué vers une capacité étonnante à se projeter vers l’avant et créer le surnombre dans les trente derniers mètres, le tout au sein d’une formation qui a le ballon. Preuve de cette évolution, Kanté réalise 37,95 passes vers l’avant en moyenne cette saison contre 24,49 avec Leicester. Moins occupé par les tâches défensives sous les ordres de Conte, Kanté, et c’est fort logique, tacle beaucoup moins. 3,38 fois par match en moyenne  en 2015-2016 contre 1,84 en 2016-2017.

Un joueur sur la pente ascendante

Il conserve néanmoins une agressivité importante au duel. Il commet d’ailleurs légèrement plus de fautes, 1,26 en moyenne. Averti à trois reprises la saison dernière, Kanté a déjà reçu cinq cartons jaunes à mi-parcours. Indubitablement, Ngolo Kanté s’est amélioré au contact de son nouveau cadre de vie. Le milieu des Bleus a conservé ce qui a fait de lui la révélation de la saison passée, tout en ajoutant de nouvelles cordes à son arc. Véritable couteau suisse de l'entre-jeu, le milieu dispose encore d'une grosse marge de progression. Et c'est tant mieux pour les Bleus.