Dans l'actualité récente

Premier League : Giroud prive Manchester United d’une victoire face à Arsenal

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-11-19T14:50:58.536Z, mis à jour 2016-11-19T14:51:17.922Z

Manchester United et Arsenal se sont neutralisés dans le légendaire choc de Premier League. Olivier Giroud a répondu à l'ouverture du score de Juan Mata.

Manchester United croyait tenir une victoire de prestige face à Arsenal. Mais Olivier Giroud a douché les espoirs d’Old Trafford d’une tête rageuse pour égaliser et ajouter un 17e match consécutif sans défaite à la série en cours des Gunners. Frustrant pour Mourinho et les siens.

Un peu d’attentisme

C’était un match à ne surtout pas perdre : Arsenal est en lutte pour le titre, Manchester United doit dompter ses démons intérieurs pour définitivement lancer sa saison. Sûrs de leur dynamique positive, les Londoniens ont longtemps cru qu’ils n’auraient pas à forcer le talent pour battre les Red Devils, même chez eux, et mettre fin à une malédiction vieille de dix ans. Sous l’impulsion d’un Alexis Sanchez bandé à la cuisse mais très en vue, ils ont d’abord pris le match, au demeurant très fermé, à leur compte avant de voir, peu à peu, les hommes de José Mourinho prendre l’ascendant. ils sont d’ailleurs chanceux d’être rentrés au vestiaire sans but encaissé, car il y avait sans doute penalty sur Valencia pour une faute de Monreal, en dedans ce samedi. Et parce que Cech a dû s’employer face à Mata (37e) puis Martial (41e).

Giroud en mode sauveur

Après la pause, Manchester United a appuyé sur l’accélérateur par intermittence, profitant du manque global d’envie, d’agressivité et d’ambition des Gunners pour porter le danger dans la surface de Cech. Mais les Red Devils restent une équipe maladroite, sans repère et confiance : malgré la superbe ouverture du score méritée de Mata (68e), ils se sont fait cueillir à froid et ramener sur terre par Olivier Giroud. L’attaquant français, remplaçant au coup d’envoi, est venu de nulle part pour s'élever et signer une tête rageuse à un moment où on croyait la messe dite (89e). C’était la seule occasion du match des Gunners et les dernières poussées de Manchester n’ont pas abouti. Au final, les troupes de José Mourinho ont perdu deux points qui leur tendaient les bras dans cette affaire.

Arsenal poursuit sa série

Arsène Wenger n’a toujours pas gagné face à José Mourinho en championnat. Mais qu’importe. Dans un choc où son club s’est fait bouger et où il n’a pas pris énormément de risque non plus, le nul suffit sans doute à son bonheur. Il permet aussi à Arsenal de poursuivre une série assez invraisemblable : depuis la défaite en ouverture de la saison face à Liverpool, il n’a plus perdu, toutes compétitions confondues. En attendant les autres résultats, les Gunners restent troisièmes du classement, provisoirement à un point de Liverpool. Statut quo, aussi, pour Manchester United, scotché à sa sixième place, à six longueurs de leur adversaire du jour. Mourinho aura de quoi pester sur l’arbitrage et pourra toujours affirmer sa supériorité sur Arsène Wenger, bien que son équipe soit derrière celle du Français…