Dans l'actualité récente

Premier League : Liverpool douché par Swansea, Rooney historique et Tottenham neutralise City

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-01-21T19:42:36.113Z, mis à jour 2017-01-21T21:00:29.755Z

Rooney historique, Liverpool battu à Anfield, Manchester City en manque d'efficacité : il s'en passe des choses en Premier League.

Alors que les Spurs sont allés chercher miraculeusement un point sur la pelouse de Manchester City, Liverpool est tombé face à Swansea et Rooney est entré un peu plus dans l’histoire malgré le match nul de Manchester United.

Gros coup d’arrêt pour Liverpool

Liverpool a peut-être battu Manchester City pour clôturer son année 2016. Mais, depuis, les hommes de Klopp n’ont plus goûté à la victoire. A Anfield, les Red accueillaient Swansea, relégable, soit une formalité quand il s’agit de se relancer. Que nenni. Malgré un score vierge à la pause, la rencontre a offert un festival de buts en deuxième mi-temps et, à ce petit jeu-là, c’est Swansea qui en est ressorti vainqueur. Liverpool a confirmé sa propension à perdre des points contre les équipes hors top 6 (15 cette saison). Les Reds, menés 2 à 0 après un doublé de Llorente (48e, 52e), avaient cru avoir fait le plus dur grâce à un autre doublé, celui de Firmino (55e, 69e), mais Sigurdsson est allé doucher Anfield (74e). Un succès mérité pour les Swans qui plongent Liverpool, jusqu'alors invaincu chez lui, dans le doute (trois matches de rang sans succès) et, plus important, sortent de la zone rouge.

Rooney sauve Manchester et écrit l’histoire

Manchester United pourra toujours compter sur Wayne Rooney, quand bien même il approche la fin de sa carrière et n’est plus titulaire. Car c’est bel et bien lui qui a sauvé les Red Devils d’un faux pas sur la pelouse de Stoke City. D’un sublime coup-franc, il a permis à son équipe de ne pas repartir bredouille. D’un point de vue plus individuel, il a inscrit son 250e but sous le maillot mancunien, effaçant des tablettes Sir Bobby Charlton pour devenir le meilleur buteur de l’histoire du club. « Rooney est une légende du football anglais » confie José Mourinho. Logique. Hélas, c’était un but d’égalisation (Mata avait marqué contre son camp à la 19e minute), synonyme d’un deuxième match nul consécutif pour Manchester United, qui fait du surplace au classement.

Tottenham revient de loin

Les Spurs de Pochettino ont un sacré caractère. Malmené comme jamais face à des Citizens qui avaient laissé leur efficacité au vestiaire, Tottenham est revenu de loin. Malgré ses nombreuses occasions (surtout en première mi-temps), Manchester City n’a marqué que deux fois : Sané (49e) puis De Bruyne (54e) ont profité des rares erreurs d’Hugo Lloris pour donner un avantage aux Citizens. Si cela aurait suffi contre beaucoup d’équipes, il en fallait plus pour battre les Spurs, insolents de réalisme. L’espoir est venu rapidement d’Alli (58e), la lumière de Son après une déviation de Kane (77e). Pep Guardiola pourra ruminer le penalty non sifflé sur Sterling quelques secondes avant l’égalisation (76e). Il regrettera aussi la belle entrée en jeu de Gabriel Jesus, auteur d’un but refusé pour un hors-jeu existant (83e). C’est cruel pour Manchester City, qui perd deux points importants et un miracle pour Tottenham, qui en gratte un. Chelsea aura l’occasion de faire le trou dimanche.