Dans l'actualité récente

Premier League : Liverpool fait chuter Manchester City !

Voir le site Téléfoot

RTS1L4S6
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-01-14T18:15:33.372Z, mis à jour 2018-01-14T18:15:35.449Z

Manchester City n'est plus invincible en Premier League. Au terme d'un des plus beaux matches de la saison, les Reds de Liverpool ont fait chuter le leader à Anfield.

Plus de Coutinho pour Liverpool ? Pas de problème pour les Reds, qui se sont offerts le scalp de Manchester City à Anfield, ce qu'aucune autre équipe n'avait réussi cette saison en Premier League. Avec le spectacle en prime.

Liverpool a trouvé la solution

Le temps d'un match, un 14 janvier, Liverpool a trouvé la solution face à Manchester City. Les ingrédients étaient simples : asséner un pressing constant, faire des prises à deux ou à trois, harceler constamment le porteur du ballon, agresser dans le bon sens du terme. En bref, se battre comme un forcené sur chaque situation. Il faut dire aussi que le public d'Anfield a bien assumé son rôle pour exercer une pression supplémentaire. Et qu'Oxlade-Chamberlain a été bien inspiré d'ouvrir la faille le premier (9e), en profitant d'une passivité défensive impardonnable de la part des Citizens. Mené au score, le leader du championnat s'en est remis à un exploit de Leroy Sané pour revenir dans le choc avant la pause (40e). Mais Liverpool n'avait pas dit son dernier mot…

Le festival des Reds

Les Reds n'avaient pourtant pas débuté la deuxième période de la meilleure des manières. On se disait même que les Citizens avaient fini par fatiguer leurs hôtes. Sauf que les hommes de Jürgen Klopp avaient du carburant en réserve et que la pression physique a fini par faire sortir Manchester City de la rencontre. Firmino, en gagnant un duel avec niaque, a redonné l'avantage à Liverpool (59e). Dans la foulée, Mané, après avoir touché le poteau, a enfoncé le clou après une perte de balle adverse (62e). Cerise sur le gâteau ? Salah s'est fendu d'un petit lob astucieux pour tromper une dernière fois Ederson (68e). Les Reds avaient alors trois buts d'avance et les 20 dernières minutes ont été folles. Parce que City a failli revenir sous l'impulsion de Bernardo Silva (84e) puis de Gündogan (90e). Une ultime frayeur sur un coup franc botté par De Bruyne et le tour a finalement été joué : Klopp a battu Guardiola, Liverpool a battu Manchester City.

Le podium en prime

Bien évidemment, cette première défaite en championnat de Manchester City ne devrait avoir aucune répercussion sur la quête du titre, toujours promise à la troupe de Guardiola. Mais les Citizens n'imiteront pas les Gunners de la saison 2003-2004, conclue avec une invincibilité historique. Pour Liverpool, en revanche, ce succès est bien plus qu'un prestige car il lui permet de monter sur le podium, à égalité de points avec Manchester United (qui compte un match en moins) et Chelsea. La manière, le spectacle et la récompense. Après-midi parfaite.