Premier League : Manchester United ne se fait pas prier, Tottenham profite du nul entre Manchester City et Liverpool

Voir le site Téléfoot

RTX2AJUH
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-03-19T18:43:22.865Z, mis à jour 2017-03-19T19:27:38.605Z

Le choc entre Manchester City et Liverpool a livré toutes ses promesses, mais l'absence de vainqueur profite à Tottenham pour la place de dauphin.

Revoilà Manchester United dans le top 5 après sa victoire à Middlesbrough. Devant, Manchester City et Liverpool se sont neutralisés, permettant à Tottenham, vainqueur face à Southampton, de conforter sa deuxième place avec deux points d’avance sur son plus proche poursuivant.

Manchester United ne se fait pas prier

La quatrième défaite en cinq matches d’Arsenal a ouvert une porte que s’est permis de traverser Manchester United. En cas de victoire sur la pelouse de Middlesbrough, les Red Devils s’invitaient dans le top 5. Sans surprise, les hommes de José Mourinho n’ont pas manqué l’opportunité de passer devant les Gunners. Malgré une équipe remaniée et privée de Paul Pogba, qui s’est blessé jeudi, et de Zlatan Ibrahimovic, Manchester United n’a fait aucun cadeau à ses hôtes. Auteur de son premier but cette saison en championnat, Fellaini a guidé le 3-4-3 concocté par le Special One vers un succès précieux (30e). Middlesbrough a joué crânement sa chance mais les contres des Red Devils étaient beaucoup trop assassins. Lingard (62e) et Valencia (90e+3) ont assuré le succès, Gestede a sauvé l’honneur (77e). Au classement, MU, qui devient la première équipe de l’histoire de la Premier League à atteindre la barre des 600 victoires, est cinquième avec un match en moins.

Tottenham assure sans Kane

Les Spurs savent que le titre de Premier League ira à Chelsea. Mais ils comptent bien être le dauphin de leur voisin londonien et s’assurer une qualification directe pour la future Ligue des Champions. Sans Harry Kane, son meilleur buteur touché à la cheville, Tottenham s’est imposé contre Southampton, signant un troisième succès d’affilée. Sans Kane, donc, les troupes de Mauricio Pochettino s’en sont remises au duo Eriksen-Alli : le premier a ouvert le score (14e), le deuxième a transformé un penalty qu’il a lui-même provoqué (33e). Après la pause, les Spurs ont tremblé après la réduction du score signée James Ward-Prose (52e) puis serré les dents pour contenir les assauts adverses. La défense d’Hugo Lloris a su préserver l’avantage acquis en première mi-temps.

Manchester City et Liverpool se neutralisent

Le choc de la 28e journée de Premier League a tenu toutes ses promesses, même s’il n’aura finalement désigné aucun vainqueur. Les regrets seront peut-être du côté des Reds quand ils ont vu Firmino perdre son duel face à Caballero. Il avait la balle du 2 à 0 et cela aurait sans doute tout changé. Car les Citizens ont pris un coup sur la tête après le penalty marqué par James Milner (51e). Contre toute attente, ils sont parvenus à égaliser grâce à Sergio Agüero sur un centre signé Kevin De Bruyne (69e). La suite du match ? Un spectacle intense et plein de suspense, chacune des deux équipes ayant loupé d’énormes occasions (De Bruyne a par exemple touché le poteau). Les deux géants auraient pu l’emporter mais, après avoir tout donné, se sont quittés dos à dos. Au classement, Manchester City préserve sa troisième place avec un point d’avance sur Liverpool.