Premier League - Mourinho sur son avenir à Manchester : "Je suis prêt pour les 15 prochaines années. A United ? Oui, pourquoi pas"

Voir le site Téléfoot

2017 07 16T020208Z 783616479 RC1557FB3590 RTRMADP 3 SOCCER USA FRIENDLY
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-07-19T16:25:11.789Z, mis à jour 2017-07-19T16:25:53.034Z

Dans un entretien donné à ESPN, José Mourinho a indiqué qu’il se voyait à très long terme à Manchester United. Au point même de devenir le successeur de Sir Alex Ferguson.

Mourinho : "Wenger sera le dernier manager en termes de longévité dans un club"


Sir José Mourinho. Dans un entretien donné à la chaîne de télévision ESPN, le technicien portugais a fait part de ses projets à très long terme avec Manchester United. Arrivé lors de l’été 2016 comme manager de l’équipe première, l’ancien technicien de Chelsea et du Real Madrid va disputer sa deuxième saison aux commandes du club anglais.


"Je suis prêt pour les 15 prochaines années, je dirais. Ici ? Oui pourquoi pas. Ce club, pendant tant d'années, a été Sir Alex (Ferguson). Les gens s'y sont habitués, les gens ont compris les excellentes conséquences de cette stabilité", a soutenu Mourinho."Après David Moyes et Louis van Gaal, j'en suis à ma deuxième année et j'espère pouvoir rester et apporter cette stabilité que le club veut."


S’il se voit comme un possible successeur à Sir Alex Ferguson, dans l’espoir d’instaurer de la stabilité à Man United, il ne se voit pas en Sir Alex Ferguson lui-même. "Je ne pense pas qu'il soit possible de refaire la même chose. Personne ne restera plus dans le même club tant d'années, ni dans le même championnat tant d'années. Je pense que Wenger (Arsène Wenger, le manager d’Arsenal) sera le dernier avec une histoire comparable en termes de longévité dans un club."





Sur le mercato : "Je ne peux pas dire que je sois content"



José Mourinho est balancé au moment de faire un premier bilan du mercato estival de Manchester United. Satisfait des arrivées de Romelu Lukaku et du Suédois Victor Lindelof, le Portugais s’est toutefois montré frustré de ne pas avoir eu toutes les pièces attendues.

"On en veut toujours plus (lors de la fenêtre de transfert). Le sentiment qui domine c’est un secteur que l’on peut améliorer.  Et on ne peut pas dire que je sois content avec notre mercato."


Sur le marché estival des concurrents


"Je peux aussi dire que c’est un mercato compliqué et que je ne veux blâmer personne. C’est juste la réalité des choses. Le marché va dans une telle direction que plusieurs joueurs sont difficiles à avoir, pour ne pas dire impossible. Tous les clubs sont puissants : soit ils 

ne veulent pas vendre, soit leurs prétentions sont vraiment très importantes. Cela fait que le marché est compliqué."


"Everton a commencé très fort et sans l’argent du transfert de Lukaku. L’AC Milan achète non stop sans avoir vendus des joueurs. Donc ça dépend des moments, des objectifs, peut-être des propriétaires."



RTX31DSU

Plus d'actualité