Premier League - MU n'a plus d'excuse

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Thierry BOCHARD|Ecrit pour TF1|2012-03-17T17:54:00.000Z, mis à jour 2012-03-17T17:57:31.000Z

Longtemps dauphin des voisins et rivaux de City, Manchester United est désormais en pole position en championnat d'Angleterre. Eliminé sans contestation possible de la Ligue Europa par Bilbao, le club managé par Sir Alex Ferguson peut désormais se concentrer sur la défense de son titre.

Adieu C1, C3, Carling Cup, FA Cup... MU n'a plus que la Premier League pour sauver sa saison.


Naufrage en terre basque


Déjà défaits à Old Trafford 3-2 à l'aller, les Red Devils ont encore sombré à San Mames jeudi dernier en huitièmes de finale retour de la Ligue Europa. L'an dernier, United a souvent été mené et dominé mais revenait à l'expérience et au courage (et un peu au talent aussi). Cette saison, c'est plus laborieux. Le Champion d'Angleterre est capable du meilleur (8-2 contre Arsenal, 3-1 face à Chelsea, 5-0 à Fulham) mais aussi du pire (1-6 contre City, élimination contre Crystal Palace en League Cup).


La Premier League ou une saison quasi-vierge


Du coup, MU n'a plus qu'une chance d'ajouter une ligne à son palmarès en cette fin de saison, après le Community Shield glané au mois d'août. Comme en France, le 3ème du classement, Tottenham est loin (à 14 points). Mais une seule longueur d'avance sur l'armada de City, quand on est si inconsistant, c'est peu. On parle d'une équipe qui aurait pu sombrer dans la crise si Paul Scholes n'était sorti de sa retraite pour remettre un peu d'ordre au milieu cet hiver...


Un calendrier plutôt favorable


Le Champion d'Europe 2008 a l'avantage d'avoir un calendrier plus abordable que celui des Citizens. United n'affrontera que son voisin comme «gros», une rencontre qui pourrait être décisive dans l'attribution du titre. En revanche, City (qui vient aussi de couler en Ligue Europa contre le Sporting Portugal) doit encore défier Chelsea, Arsenal, Newcastle, et donc MU. C'est peut-être trop pour un club capable de tomber sans se battre à Swansea.


Leger avantage à Manchester United dans cet haletant sprint final, mais l'écart est encore trop mince pour pouvoir définitivement avoir un favori.