Dans l'actualité récente

PSG - Neymar : "Je suis prêt à jouer dès demain"

Voir le site Téléfoot

RTS1ADDN
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-08-04T12:08:10.341Z, mis à jour 2017-08-04T12:56:25.332Z

Face à la presse, Neymar n'a éludé aucune question. La nouvelle recrue se dit "très heureux" d'être à Paris et a justifié son choix de quitter le Barça. Il espère, si possible, être sur le terrain dès demain face à Amiens pour l'ouverture du championnat de Ligue 1.

13h40:  Pour moi Neymar est le meilleur joueur du monde. Bienvenue dans votre nouvelle maison du Paris Saint-Germain (Nasser Al-Khelaifi)

13h42: "Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau défi. Je suis très heureux de venir à Paris, un grand club, une ville merveilleuse. Il me manque les mots pour décrire ce que je ressens aujourd'hui. J'ai hâte de retrouver mes coéquipiers."

13h43: "L'ambition de ce club est très semblable à la mienne. Je veux quelque chose de plus, un plus grand défi et mon coeur m'a dirigé jusqu'ici à Paris. Je suis là pour donner le meilleur de moi-même et aider le club a conquérir des titres."

13h45: "Mon désir de venir ici à Paris est seulement lié à mon envie de trouver quelque chose de différent. Les éléments étaient réunis aujourd'hui pour franchir cette étape. J'ai envie d'être très heureux dans cette ville."

13h48 : (Sur Barcelone) "J'ai été très heureux durant ces quatre années mais j'ai senti que c'était le moment de partir. Je voulais quelque chose de différent. J'en ai discuté avec les joueurs du PSG que je connais et ça m'a conforté dans mon choix. Je me sens déjà chez moi ici."

13h50: (sur le match de demain face à Amiens) "Je suis prêt a commencer demain si je peux. Si c'est possible faisons-le. J'aime jouer au football. (sourire)"

13h51: (sur les supporters barcelonais) "Le message que je laisse est celui de beaucoup de respect vis a vis des supporters barcelonais. Je pense avoir fait un beau parcours à Barcelone, j'ai gagné des trophées mais j'ai fait mon temps. On ne peut pas être tous heureux en même temps. Mais ce que je tiens à leur dire, c'est merci."

13h53: (sur la polémique liée à l'argent) "Ce que j'ai à dire à ces gens c'est qu'ils ne connaissent rien à ma vie. L'argent n'a jamais guidé ma vie. Je suis mon coeur et je regrette qu'il y ait des gens qui pensent de cette façon. Et je veux que le PSG ne regrette pas ma venue."

13h57 : (au sujet d'une éventuelle clause déposée par le PSG) "Je viens d'arriver! Vous voulez déjà me vendre?"

13h59: (sur le poste qu'il va occuper sur le terrain) "Sincèrement je ne sais pas, il faut qu'on en parle à mon entraîneur. Je veux être parmi les onze joueurs sur le terrain et c'est tout. Je veux juste jouer."

14h01: (sur la photo avec Piqué) "C'était un moment décontracté, on mangeait ensemble le midi et il a mis la photo. On s'est amusé même si je lui ai demandé de ne pas la mettre. Car à ce moment-là je n'avais pas pris ma décision."

14h04: (sur la comparaison avec Figo) "Je n'ai rien fait de mal. C'est difficile de répondre à cette question. Ca me rend triste et j'espère que c'est une minorité qui pense cela. Je pense que tout joueur à le droit de vouloir rester ou de partir. Surtout quand tu penses que c'est l'heure de partir. Je pense n'avoir manqué de respect à personne."

14h08: (question à Nasser Al-Khelaifi sur la clause)"C'est le PSG qui a payé la clause directement. Pas Neymar. "

14h10: (sur le numéro 10 offert par Pastore) "Je remercie Pastore pour son geste. Je ne m'y attendais. J'ai été surpris."

14h11: (sur ses ambitions avec Paris) "Je veux faire l'histoire avec Paris. Notre plus grand défi c'est la champions League mais on veut tous les trophées."

14h12: "Je suis anxieux d'écrire cette histoire, de connaître mes coéquipiers, de connaître ville. Paris n'a pas besoin de Neymar pour être la plus belle ville du monde. "

14h14: (son regard sur le football français) "J'ai entendu beaucoup de personnes critiquer la Ligue 1. J'en ai parlé avec ceux qui ont déjà joué contre ces équipes et ils ne me disent pas la même chose. Il y a beaucoup de matches difficiles, tous quasiment."