Dans l'actualité récente

Le PSG a beaucoup souffert à Angers mais un grand Di Maria a frappé

Voir le site Téléfoot

Di Maria oeil téléfoot
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-04-14T21:11:46.865Z, mis à jour 2017-04-14T21:11:48.715Z

Un doublé de Di Maria a permis au PSG de signer une victoire compliquée sur la pelouse du SCO d'Angers. Elle était essentielle dans la lutte pour le titre.

En ouverture de la 33e journée, comme Monaco avant lui, le PSG a eu toutes les peines du monde à s’imposer sur la pelouse du SCO d’Angers. Bousculé, le club de capitale a dû compter sur un grand Kevin Trapp et, surtout, un immense Di Maria, auteur d’un doublé, pour empocher les trois points et mettre la pression sur son concurrent.

Les Angevins avaient des intentions

De la discipline, de l’engagement, des intentions, de l’intensité, du cœur, de l’ambition : les Angevins n’auront pas grand-chose à se reprocher au sortir de cette défaite un peu cruelle sur un score qui ne reflète pas vraiment la physionomie du match. Ils avaient un plan de jeu à appliquer et il consistait à gêner les Parisiens le plus possible, souvent en optant pour un pressing haut empêchant les premières relances d’arriver au bout. Une stratégie qui a globalement marché mais qui, à l’arrivée, a été mal payée, la faute à ce léger manque de talent qui aurait pu faire la différence. Et c’est dans leur temps faible de la première période qu’ils ont d’abord plié.

Di Maria signe un doublé

Les Parisiens peuvent bel et bien remercier Angel Di Maria aujourd’hui. Car l’Argentin a été décisif, et plutôt deux fois qu’une. Il a enfilé son costume de héros sur une merveille de coup franc direct (28e). Il a ensuite profité d’un contre éclair et d’un superbe service de Lucas, entré à la place d’un Pastore pas très bon , pour mettre à l’abri son équipe (84e). Entre ses deux réalisations, le PSG a souffert face à la puissance des attaquants angevins et les prises à deux réalisées sur ses milieux de terrain. À tel point que Kevin Trapp a dû s’employer sur une tête de Ndoye placée sous la barre. À ce moment-là de la rencontre, il n’y avait encore qu’un à zéro pour les visiteurs et cette égalisation, alors méritée, aurait pu tout changer.

La pression est sur Monaco

Cette victoire acquise dans la douleur de la part du club de la capitale vient mettre la pression sur les épaules de Monaco. Car elle permet de revenir à égalité de points au classement (le goal average reste néanmoins largement favorable à l’ASM, à la faveur de son attaque de feu). De ce match compliqué, le PSG, qui doit composer avec des absents, ne retiendra que les trois points avec ce sentiment d’avoir fait le job dans ce duel pour le titre de champion de France. Et rien d'autre.