PSG : à Brest, le PSG garde son allure de champion

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2012-12-22T11:25:00.000Z, mis à jour 2012-12-22T23:02:26.000Z

Le PSG, avec ce quatrième succès d'affilée en terre brestoise (0-3), s'offre le titre honorifique de champion d'automne. Ibrahimovic a inscrit son dix-huitième but.

Le PSG va passer les fêtes au chaud, à la première place du classement, en signant à Brest une 11e victoire en 19 matches de championnat.


Une expulsion fatale à Brest

A mi-parcours, les voyants sont au vert pour le PSG qui a pris son temps mais commence enfin à imprimer sa marque sur le championnat. Il s'est quasiment assuré le titre de champion d'automne grâce à sa quatrième victoire de suite en Ligue 1, acquise le jour de l'arrivée de l'hiver sur le terrain de Brest (3-0) rapidement réduit à 10. Une supériorité numérique à l'impact certain. Rien qu'en première période, le PSG s'est procuré une demi-douzaine d'occasions franches. Et à chaque fois, Thébaux a fait la loi.


Ancelotti : « On va passer de bonnes vacances »
Le gardien breton repoussa longtemps l'échéance mais sa mission se voulait presque impossible. A la 55e minute, Ibrahimovic devançait Kantari pour ouvrir la marque brestoise (55e, 0-1). Gameiro, peu de temps après son arrêt en jeu, doublait la mise à la 73e avant que Jallet n'entérine la marque bien aidé par l'ancien Parisien Mendy (90e). De quoi donner le sourire à coach Ancelotti : « On va passer de bonnes vacances car on est en tête de la Ligue 1, après avoir fait encore une bonne performance. Ce n'était pas un match facile par rapport au terrain et à l'adversaire. Mais on a eu l'avantage de jouer à un de plus pendant un bon moment (...). C'était important de gagner, avec la bonne attitude, en étant solides et sans prendre de but. Tout va bien. » Une statistique le démontre : le PSG n'a plus encaissé de but depuis son succès face à Porto en Ligue des champions (2-1) le 4 décembre.


Lyon et Marseille aux trousses
« Lors de cette première partie de saison on a eu quelques problèmes, on a passé des moments très difficiles mais je suis content de la réaction des joueurs, analysait l'entraîneur parisien en guise de bilan de mi-saison. C'est leur mérite d'avoir su trouver les solutions en étant plus solidaires et en changeant d'attitude. Ce soir, on a joué comme une équipe qui voulait bien finir cette année, en tête. C'est important pour la suite, pour pouvoir faire une bonne année 2013.» Le PSG compte désormais trois longueurs d'avance sur Lyon et Marseille, qui jouent respectivement aujourd'hui et dimanche. Mais avec une différence de buts largement favorable (+24 contre +13 pour l'OL et +3 pour l'OM)


Avec ce onzième sucès, le PSG boucle la première partie de saison en tête de la L1 et reste en phase avec les objectifs de ses propriétaires qataris. Mais le plus dur, confirmer, est à venir.