PSG : A quoi pourrait ressembler l'équipe type de la saison 2014-2015 ?

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-07-28T10:21:00.000Z, mis à jour 2014-07-28T10:28:03.000Z

Barré par le fair-play financier, le Paris-Saint Germain ne réalise pas un mercato copieux comme il l'a fait lors des deux derniers mercatos estivaux. Le club de la capitale profite tout de même de l'intersaison pour se renforcer, et se séparer de quelques joueurs arrivés en fin de cycle à Paris. Voici à quoi pourrait ressembler l'équipe type de la saison 2014-2015.

A l'ouverture du mercato, l'entraîneur du Paris-Saint Germain, Laurent Blanc, avait prévenu son monde sur RMC. Le mercato n'allait pas être aussi faste que les années précédentes : « On ne fait pas ce qu'on veut, vous le savez aussi bien que moi. Si on vous annonce cette formule-là, c'est qu'il y a une raison. Le fair-play financier va nous gêner, nous gêne déjà mais ça n'a pas empêché de recruter deux joueurs importants, Serge Aurier et David Luiz. Mais c'est vrai qu'on ne peut pas faire ce qu'on veut, on le savait. » Pas d'extravagance donc, mais quelques petits changements qui donneront à l'équipe version 2014-2015 un parfum de renouveau.

Daviz Luiz, la recrue de l'été
Depuis l'arrivée de QSI au PSG, Nasser Al-Khelaïfi avait pour habitude de recruter les meilleurs joueurs de la planète dans le club de la capitale. Après avoir constitué l'un des meilleurs effectifs du monde, et barré par le fair-play financier, le club de la capitale ne fait pas dans la démesure cette saison. Seul joueur recruté à prix d'or, David Luiz, qui formera la charnière centrale de la défense avec Thiago Silva. Pour s'attacher les services de l'ancien joueur de Chelsea, Paris a déboursé 50 millions d'euros. Au rayon des arrivées, on compte également Serge Aurier, le latéral droit de Toulouse. L'Ivoirien débarque à Paris sous forme de prêt avec option d'achat, et devrait être aligné dans le couloir droit de la défense.

Pastore et Lavezzi sacrifiés pour Di Maria ?
En plus de ces deux arrivées, le Paris-Saint Germain souhaite bien attirer Angel Di Maria dans son escarcelle. Il pourrait débourser pas moins de 80 millions d'euros pour s'attacher les services du joueur du Real Madrid. Une arrivée qui précipiterait le départ de Pastore et/ou de Lavezzi. S'il vient sous la forme d'un prêt, le départ d'un joueur suffira pour stabiliser la masse salariale. Il faudra probablement vendre les deux en revanche pour acheter l'Argentin. Quoi qu'il en soit, son arrivée à Paris se précise, et il pourrait donc prendre la place de Lavezzi dans le 4-3-3 de Laurent Blanc.

On ne les reverra plus
Alors que Chantôme a fait son retour dans le groupe parisien après son prêt à Toulouse, d'autres joueurs ont quitté le club. Alex et Ménez se sont envolés du côté de l'AC Milan, tandis que Kingsley Coman a choisi la Juventus Turin. Quant à Christophe Jallet, il a rejoint Lyon pour 1,5 million d'euros. Areola continue sa formation, et a cette fois été prêté à Bastia. Longtemps évoqué à Manchester United, Edinson Cavani ne devrait vraisemblablement pas quitter le PSG. Il a d'ailleurs rejoint ses coéquipiers à Hong Kong dans le cadre de la tournée de présaison.

Le PSG version 2014-2015
Malgré la lassitude d'Edinson Cavani de jouer dans un couloir, Laurent Blanc ne devrait pas modifier son système de jeu. Il conserverait ainsi son 4-3-3. Dans les cages, aucun changement, Salvatore Sirigu est et restera l'indéboulonnable titulaire. En revanche, il pourrait bien avoir devant lui une nouvelle défense. Thiago Silva et David Luiz composeront la charnière centrale, accompagnés par Maxwell à gauche, et Serge Aurier à droite. Comme la saison passée, Thiago Motta, Verratti et Matuidi devront former le milieu de terrain, avec Cabaye pour dépanner. En attaque, Di Maria pourrait prendre la place de Lavezzi à gauche, tandis qu'Ibrahimovic et Cavani conserveraient leur position, respectivement à la pointe de l'attaque et à droite. En cas de pépin, Lucas dépannera sur un côté.

Le Président pourrait toutefois décider d'opter pour une formation à deux attaquants de pointe, Ibrahimovic et Cavani. Il garderait ainsi les mêmes joueurs cités précédemment, mais les alignerait dans un 4-4-2 en losange. Di Maria serait ainsi le meneur de jeu, mais tel un électron libre, pourrait regagner un couloir de l'attaque pour repasser en 4-4-3 en plein match. Une solution polyvalente pour Laurent Blanc.