PSG : Areola semble avoir clôt le débat sur les gardiens

Voir le site Téléfoot

14718704 1086365284746608 2238773588258865618 n
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-09-30T10:31:38.181Z, mis à jour 2017-09-30T12:25:50.597Z

Unai Emery maintient sa confiance à Alphonse Areola depuis plusieurs semaines. Et le gardien français le lui rend très bien.

Auteur d'une prestation XXL face au Bayern Munich mercredi soir en Ligue des Champions, Alphonse Areola n'a jamais été aussi bien installé dans son poste de gardien titulaire. Une libération pour lui et le PSG.

Choix arrêté ?

Cet été, on se demandait encore s'il y allait avoir débat du côté des cages du PSG. La saison dernière, l'alternance choisie par Unai Emery a faire pire que mieux : plutôt que d'offrir de la confiance à Alphonse Areola et Kevin Trapp en les considérant tous les deux, il les a frustrés. Mais, ces dernières semaines, le coach espagnol semble avoir arrêté son choix en préférant l'espoir français plutôt que son homologue allemand, auteur de quelques boulettes mémorables. Et, pour l'heure, Areola semble donner raison à son entraîneur.

0 but encaissé en Ligue des Champions

Car Alphonse Areola confirme de sortie en sortie qu'il a bel et bien l'étoffe pour s'imposer dans la surface de réparation et y rester. En Ligue des Champions, par exemple, notamment et surtout, il reste sur deux clean sheets en réalisant face au Celtic Glasgow puis face au Bayern Munich des parades déterminantes pour permettre à son équipe de souffler et d'attaquer les rencontres dans les meilleures conditions possibles. Ce qu'ils ont fait au regard des deux scores finaux (5-0 puis 3-0).

"J'ai su répondre"

Alphonse Areola assume donc de plus en plus ce statut de numéro 1 qui lui tend les bras. "J'ai su répondre présent" lâcha-t-il sobrement après avoir écœuré les attaquants bavarois à l'occasion du huitième match de sa jeune carrière en Ligue des Champions. A son âge (24 ans), il dispose d'une marge de progression importante. Mais il devra aussi s'améliorer dans ses sorties aériennes pour être plus sécurisant lors des corners défensifs du haut de son mètre quatre-vingt-quinze.


Plus d'actualité