PSG-ASSE : nouveau record pour Ibrahimovic

Voir le site Téléfoot

error
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2014-03-16T21:55:00.000Z, mis à jour 2014-03-17T18:05:52.000Z

Le PSG bat Saint-Etienne sans vraiment trembler sur le score de 2-0. Le PSG a construit son succès en première période avec un doublé de Zlatan Ibrahimovic.

Le PSG a enfin battu sa bête noire. Après trois matches sans victoire contre les Verts, le PSG l'a emporté 2-0 grâce à un doublé de sa star, Zlatan Ibrahimovic. Le PSG conserve ses 8 points d'avance sur Monaco.

Paris a fait la différence avant la pause
Si la première occasion du match était à mettre au crédit de Saint-Etienne (frappe de Tabanou détournée en corner), c'est bel et bien le PSG qui a dominé de la tête et des épaules la première mi-temps. Et c'est donc logiquement que le PSG ouvrait le score par l'inévitable Zlatan Ibrahimovic (13e minute).


Groggy après ce but, Saint-Etienne subissait encore plus et les Parisiens se procuraient une multitude d'occasions par l'intermédiaire d'Ibrahimovic (25e, 28e, 36e), de Cavani (32e) et de Cabaye (34e). Asphyxié, Saint-Etienne encaissait logiquement un deuxième but. Le buteur ? Ibrahimovic bien sûr.


Impuissants en première période, les Verts revenaient des vestiaires avec de meilleures intentions. Corgnet (48e) et Guilavogui (59e) manquaient le cadre tandis que Trémoulinas voyait sa frappe repoussée par Sirigu (52e). Malgré ce sursaut d'orgueil des Verts, le PSG continuait de gérer son avantage au cours d'une seconde période moins enlevée. Ibrahimovic sur coup franc (86e) puis Cavani (88e), inquiétaient une dernière fois Ruffier.


Un record pour Ibrahimovic

En marquant ses 39e et 40e buts de la saison avec le PSG, toutes compétitions confondues, Zlatan Ibrahimovic a battu le record de buts inscrits par un joueur parisien sur une saison (39 buts pour Carlos Bianchi en 1977-1978). A l'heure actuelle, le géant suédois est sur une autre planète.


Paris maintient Monaco à distance
En l'emportant ce soir, le PSG égale son record de 7 succès consécutifs toutes compétitions confondues (comme en 1970-1971, 1983-1984 et 1995-1996). Sur le plan comptable, le PSG conserve ses 8 points d'avance sur Monaco.


Quant à Saint-Etienne, cette défaite n'arrange pas ses affaires dans la course pour la 3e place. Mais comme Lille a été tenu en échec à domicile, Saint-Etienne n'est pas encore décroché par le club nordiste (5 points d'écart).