Dans l'actualité récente

PSG-Barça : pour les Blaugrana, remonter un 4-0 est quasi impossible

Voir le site Téléfoot

EN DIRECT - PSG-Barça : Di Maria ouvre le score (1-0)
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-02-15T10:49:33.518Z, mis à jour 2017-02-15T10:58:04.732Z

Le PSG a frappé un grand coup le 14 février en écrasant le FC Barcelone 4-0 en huitième de finale aller de la Ligue des champions. Pour le Barça, le rêve d'une remontada relève de la mission impossible : aucun club n'a jamais inversé un tel score au match retour.

"Tout peut arriver dans le football". C'est un vieux proverbe que Lilian Thuram répétait le 8 juillet 1998, quelques heures après ses deux buts d'anthologie contre la Croatie (2-1) en demi-finale de la Coupe du monde. "Tout peut arriver", jurait le héros des Bleus, lui qui était si peu à l'aise en attaque. C'est aussi la réflexion que l'on peut se faire au lendemain de l'exploit à peine croyable du PSG : ce 14 février 2017, dans son jardin du Parc des Princes, Paris a livré une démonstration d'anthologie contre le FC Barcelone (4-0).

Aucun précédent dans l'histoire

Ce large succès permet aux Parisiens de faire un pas de géant vers les quarts de finale de la Ligue des champions. Mais "tout peut arriver dans le football", et avant de se voir déjà qualifiés, les hommes d'Unai Emery ont un huitième de finale retour à jouer au Camp Nou le 8 mars. Mais le Barça peut-il battre Paris 5-0, 6-0, 6-1 etc et ainsi renverser la vapeur ?

Concrètement, oui, c'est possible. Parce que "tout peut arriver" dans le football (on l'a bien vu mardi au Parc) et parce que le FC Barcelone dispose d'une équipe offensive capable de faire de gros dégâts. Mais l'histoire est dure avec les Catalans : depuis la création en 1955 de la Coupe des clubs champions (devenue Ligue des champions en 1992), aucun club n'est parvenu à se qualifier en ayant perdu la première manche 4-0.

 Quelques rares exemples dans d'autres compétitions

4-0, c'est le score-talisman en Ligue des champions. Parce que la règle du but à l'extérieur n'est pas là pour troubler les calculs et les joueurs. Ces fameux buts à l'extérieur qui ont déjà fait du mal aux Parisiens... En 2012-2013, le PSG était éliminé par le Barça en quarts de finale de la Ligue des champions sans perdre : 2-2 au Parc et 1-1 au Camp Nou. Les deux buts barcelonais à Paris avaient fait la différence. Rebelote un an plus tard au même stade de la compétition : Paris bat Chelsea au Parc 3-1 mais s'incline 0-2 au retour à Stamford Bridge. Hier, mardi 14 février, Kevin Trapp et ses partenaires ont réalisé une "clean sheet", c'est-à-dire un match gagné sans prendre de but. C'est un avantage considérable.

Pour espérer voir les quarts de finale, Barcelone va devoir livrer un match de folie. Remonter un score défavorable de 4-0, c'est du jamais-vu en Ligue des champions. Mais il existe de rares exemples de clubs parvenus à remonter des déficits de quatre buts. Eurosport a trouvé trois exemples. En 1962, en Coupes des coupes, les Portugais de Leixoes s'étaient inclinés 6-2 au match aller contre le FC La Chaux-de-Fonds avant de s'imposer 5-0 au match retour. En 1985, au deuxième tour de la Coupe de l'UEFA (renommée Ligue Europa en 2009), le Partizan Belgrade s'inclina 6-2 à l'aller sur le terrain de Queens Park Rangers mais s'imposa 4-0 au tour à domicile. Enfin, dans la même compétition un an plus tard, et à nouveau au deuxième tour, le Real Madrid fut écrasé par le Borussia Mönchengladbach 5-1. Mais au match retour, les Merengues se sublimèrent chez eux et s'imposèrent 4-0.

Le FC Barcelone a maintenant trois semaines pour élaborer un plan susceptible de fonctionner pour réaliser un exploit monumental. "Tout peut arriver dans le football". Mais c'est bien Paris qui est très très très proche de la qualification.