PSG-Barcelone : pour les Parisiens, les chiffres sont très pessimistes

Voir le site Téléfoot

RTSUZ2V
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-02-13T15:48:56.871Z, mis à jour 2017-02-13T15:56:41.040Z

Même si Paris va mieux depuis le début du mois de janvier, le champion de France en titre n’a pas les faveurs des pronostics face au FC Barcelone. Et les chiffres ne vont pas donner aux Parisiens davantage de confiance avant cette double confrontation.

On ne le dira jamais assez : les chiffres livrent une photographie statistique, mais une fois sur le terrain, ils ne sont plus qu’une simple donnée qui peut être totalement inversée ou faussée. Le PSG serait tout avisé de préparer son huitième de finale avec cet objectif en tête. En effet, les chiffres donnent peu de chances aux Parisiens face au FC Barcelone.

Emery et le PSG à la peine face au Barça

Du banc d’Almeria à celui du FC Séville en passant par Valence et le Spartak Moscou, Unai Emery a affronté 23 fois le FC Barcelone (Liga, Coupe du Roi, Ligue des champions et Supercoupe de l’UEFA). Son bilan : une seule victoire – en Liga le 3 octobre 2015 avec Séville –, six matches nuls et… seize défaites ! La puissance offensive blaugrana a souvent fait mal au coach parisien : ses équipes ont encaissé 59 buts face au Barça contre seulement 25 inscrits. Et dire qu’en seulement 21 matches, Lionel Messi a trouvé le chemin des filets à 21 reprises…

Historiquement, le PSG n’a jamais été très verni contre le Barça. En matchs officiels, les deux équipes se sont affrontées à neuf reprises jusqu’à présent (dont six rencontres ces quatre dernières années). Le bilan est en faveur des Catalans, victorieux à quatre reprises. A trois reprises, Parisiens et Barcelonais ont fait match nul. Et le PSG n’a gagné que deux fois. Le Barça peut se targuer de la victoire la plus importante : celle du 14 mai 1997 en finale de la Coupe des Coupes (1-0). Il y a aussi cette double victoire en quarts de finale de la Ligue des champions 2014/2015 (1-3, 2-0) et cette victoire obtenue la même année en phase de groupe au Camp Nou (3-1). Les deux nuls en quarts de finale de la C1 2012/2013 (2-2, 1-1) ont permis à Barcelone de se qualifier à la  faveur de ces deux buts inscrits au Parc. Il y eut également un match nul en quarts de finale de la Ligue des champions 1994-1995 (1-1), mais Paris remporta la manche retour et se qualifia (2-1). La seule autre victoire de Paris remonte au 30 septembre 2014 en phase de poule de la C1 (3-2).

Les deux meilleures attaques du début de l’année 2017

Autre chiffre qui fait peur : la réussite des Catalans loin de leurs terres. Luis Enrique est l’entraîneur dont le taux de succès à l’extérieur au niveau européen est le plus élevé parmi les entraîneurs du Barça. Avec huit victoires en 14 matches, Enrique a un taux de succès de 57,14%. C’est mieux que Carles Rexach et Louis van Gaal (55%), Helenio Herrara (50%), Frank Rijkaard (47,61%) et Pep Guardiola (44%), rapporte Mundo Deportivo.

Il y un domaine où Paris semble pouvoir rivaliser avec les Catalans. Depuis le début de l’année 2017, ces deux adversaires sont les équipes les plus prolifiques d’Europe. Le FC Barcelone a inscrit 33 buts en 12 matches en 2017, avec cette dernière victoire contre Alavès comme plus beau carton (0-6). Le PSG a lui marqué 29 buts, mais en seulement 10 matches, et son plus gros succès est celui glané contre Bastia en Coupe de France (7-0). La moyenne parisienne est de 2,9 but/match, ce qui est légèrement mieux que celle du Barça (2,75/match). Mais est-ce que ce sera suffisant pour faire trembler une telle équipe ? Premiers éléments de réponse mardi 14 février au Parc des Princes.