PSG : quand Ben Arfa recadre un adjoint d'Emery

Voir le site Téléfoot

Hatem Ben Arfa   PSG
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-02-13T16:16:53.208Z, mis à jour 2017-02-13T16:46:36.635Z

Hatem Ben Arfa est apparu agacé dans les couloirs du Matmut-Atlantique après la belle victoire du PSG à Bordeaux (0-3). Ce n'est pas le scénario qui a irrité l'attaquant parisien mais les cris de l'un des adjoints d'Unai Emery. Et il le lui a fait savoir.

En s'imposant facilement à Bordeaux vendredi 10 février en match d'ouverture de la 25e journée de Ligue 1 (0-3), le PSG a fait le plein de confiance avant son rendez-vous avec le Barça en Ligue des champions (huitième de finale aller au Parc des Princes le 14 février). Mais pourquoi Hatem Ben Arfa faisait-il la moue dans les travées du Matmut-Atlantique après le coup de sifflet final ?

"Tu fais mal au crâne ! Tu cries trop fort, laisse-nous jouer !"

Certains observateurs pensaient d'abord que l'ancien Niçois ruminait cette action à la 80e minute sur laquelle il pensait obtenir un bon coup franc avant que l'arbitre M. Nicolas Rainville ne siffle contre lui. Mais il s'avère que ce n'est pas contre l'homme en noir qu'Hatem Ben Arfa avait des griefs. Non, le milieu offensif français avait en fait un souci avec Juan Carlos Carcedo, l'un des entraîneurs adjoints du PSG.

Des images et sons captés par les caméras de Canal + et de l'émission J+1 dévoilent les reproches de Ben Arfa : "Tu fais mal au crâne, Carcé. Tu cries trop fort, laisse-nous jouer ! Arrête de crier comme ça !" Le numéro 21 n'a joué que les 20 dernières minutes à Bordeaux. Mais c'était suffisant pour que les consignes de l'adjoint d'Unai Emery finissent par lui échauffer les oreilles.


Ben Arfa est enfin dans les petits papiers d'Emery

Attention tout de même à ne pas voir le mal partout. Ceci n'était qu'un (très) léger accrochage comme il y en a toujours dans un groupe, comme le répètent souvent les joueurs. Et s'il a eu des soucis avec Unai Emery au début de leur collaboration l'été dernier, Hatem Ben Arfa semble désormais bien intégré dans l'effectif parisien. Emery a fait de lui la doublure officielle d'Edinson Cavani au poste d'avant centre. Et ses récentes déclarations à propos de l'ex-Aiglon vont dans le bon sens.

L'ancien coach du FC Séville a félicité Ben Arfa pour ses "bonnes performances" et sa capacité à jouer en attaque ou en soutien de l'attaquant. Unai Emery apprécie car il compte désormais sur "quelques joueurs" qui lui "donnent la possibilité de jouer dans différents systèmes". "Un de ces joueurs, c'est clairement Javier Pastore. L'autre, c'est peut-être Hatem Ben Arfa", a-t-il assuré.