PSG : Blanc est aussi dans le viseur

Voir le site Téléfoot

error
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-05-23T14:33:00.000Z, mis à jour 2013-05-23T16:09:24.000Z

Et si le nouvel entraîneur du PSG se nommait Laurent Blanc ? Libre, l'ancien sélectionneur des Bleus serait déjà en contact avec les dirigeants parisiens.

Les pistes les plus sérieuses pour prendre la succession de Carlo Ancelotti au PSG semblent être celles menant à Rafael Benitez et le directeur sportif du club Leonardo. Mais le journal Le Parisien affirme qu'une autre option menant à Laurent Blanc est également envisagée, les dirigeants ayant même déjà contacté l'ancien sélectionneur des Bleus.

Paris pense à Blanc...
Le quotidien francilien révèle dans ses colonnes que les dirigeants du PSG songent sérieusement à Laurent Blanc. A tel point que les contacts seraient déjà établis entre les deux parties. L'ex-sélectionneur de l'équipe de France a l'avantage d'être libre (comme Benitez) mais aussi d'être Français et de posséder une philosophie de jeu attirante. Sa précédente expérience d'entraîneur de club à Bordeaux démontre un certain savoir-faire.

... et réciproquement
Quant au principal intéressé, le journal Le Parisien prétend qu'il serait très enthousiaste à l'idée d'occuper ces fonctions au PSG. Il a d'ailleurs toujours dit qu'il ne souhaitait retrouver le banc que dans un club de tout premier plan. Vu les moyens dont dispose Paris et les ambitions européennes de ses dirigeants, il ne fait aucun doute que Laurent Blanc porte un grand intérêt à l'approche parisienne.

Leonardo préfèrerait Benitez
Le choix de Laurent Blanc pour succéder à Carlo Ancelotti ne serait toutefois pas la priorité de Leonardo, pour qui le Français possède une expérience encore trop limitée. Jusqu'ici il est vrai que le technicien cévenol n'a entraîné qu'un club (Bordeaux) durant deux saisons. Et son passage à la tête de la sélection laisse un bilan mitigé. Rafael Benitez, lui aussi libre à l'intersaison, possède des garanties et une expérience bien plus grandes à tous les niveaux.

Si l'idée du PSG est de préparer la venue d'un Arsène Wenger en 2014, pas sûr toutefois que Rafael Benitez ou même Laurent Blanc n'acceptent ce qui ne serait finalement qu'un intérim d'une saison.