Dans l'actualité récente

PSG : Cavani a sauvé Paris

Voir le site Téléfoot

error
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2013-08-18T21:40:00.000Z, mis à jour 2013-08-19T09:47:40.000Z

Premier couac pour le PSG de l'ère Laurent Blanc tenu en échec à domicile par l'AC Ajaccio (1-1). La nouvelle recrue Edinson Cavani a permis aux Parisiens d'éviter la défaite.

Le PSG, ultra-dominateur, s'est heurté 90 minutes durant à la défense corse et à son portier Ochoa.


Un PSG sans réussite

La rencontre entre le PSG et l'AC Ajaccio, énième remake de l'ogre contre le petit poucet, ne devait pas faire un pli. Les Parisiens, emmenés pour la première fois par le duo Ibrahimovic-Cavani à la pointe de l'attaque, se voyait certainement imité ses rivaux pour le titre, Monaco, Marseille et Lyon, qui avaient tous réalisé la passe de deux avec six points au compteur. De point, les Parisiens n'en ont récolté qu'un sur leur pelouse la faute à une efficacité en berne et à un Ochoa en état de grâce.


Cavani fait parler la poudre

Les stats parlaient d'elles-mêmes à la fin du match. 16 occasions à 1, 36 tirs à 1, les champions de France en titre ne pouvaient difficilement dominé davantage cette rencontre. Mais la réussite n'a jamais accompagné Thiago Silva (deux montants), Ibrahimovic & Co au contraire de Pedretti, buteur plein de finesse en entame de partie (0-1, 9e). Pour tout dire, plus les minutes s'écoulaient, moins le Parc ne voyait ses préférés se sortir d'un tel marasme. C'était sans compter sur "El matador" Edinson Cavani qui ne pouvait pas mieux fêter sa première devant son nouveau public. Un enchaînement et une frappe limpide qui en disent long sur le talent de l'international uruguayen (1-1, 86e).


Sirigu : "Rebondir au plus vite"

Salvatore Sirigu, au chômage technique tout au long de la rencontre, préférait, au sortir de ce match, se projeter sur le suivant plutôt que de ressasser ce jour sans. "Oui, il y a la frustration de ne pas avoir gagné. Mais il n'y a rien à dire, on a vu ce qui s'est passé. Le ballon ne voulait simplement pas rentré. Il y avait toujours une barre, un poteau ou Ochoa", retenait le portier italien qui ne manquait pas de féliciter son alter-ego au passage. "Je sais que c'est un très grand gardien surtout quand il vient jouer au Parc. Maintenant, on n'est bien sûr pas content de perdre deux points et il va falloir réagir, rebondir au plus vite."


Le PSG se déplacera à Nantes dimanche 25 mai à 21 heures pour le compte de la troisième journée de Ligue 1.