PSG : Cavani, né pour marquer

Voir le site Téléfoot

error
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2013-08-25T07:53:00.000Z, mis à jour 2013-08-25T10:39:23.000Z

Deux apparitions sous le maillot du PSG ont suffi à confirmer le statut de star d'Edinson Cavani. Pour en savoir plus sur la recrue de l'été en Ligue 1, Téléfoot s'est déplacé en Uruguay, à Salto, sa terre natale. Un retour aux sources qui n'a pas laissé de marbre "El matador".

Téléfoot a recueilli les témoignages de ceux qui ont vu grandir la nouvelle star de la Ligue 1 Edinson Cavani.
"Il n'avait que le ballon dans la tête"
"Téléfoot" s'est rendu à Salto, en Uruguay, sa ville natale pour en savoir davantage sur le parcours d'Edinson Cavani. L'Urugayen, le reportage vidéo sur les genoux, ne tarde pas à esquisser un premier sourire en écoutant sa première institutrice raconter à quel point le petit Edi l'inquiétait : "J'avais prévenu le père supérieur : Attention, ce petit a beaucoup de ballons dans la tête mais il n'étudie pas assez" se souvient-elle. Des avertissements sans grand effet. Son premier coach, Ramon Vela, nous fait alors découvrir un terrain herbeux, premier théâtre de ses exploits et responsable des tourments de ses professeurs, qui captait dès son plus jeune âge toute son attention. Aujourd'hui, tous lui sont reconnaissant d'avoir persévérer dans la voie qui l'obsédait, celle d'un destin de fooballeur professionnel.
Son père : "Un exemple pour les jeunes"
Point d'orgue du reportage signé Romain Chemoul, le témoignage de Luis Cavani, père du joueur d'ordinaire peu avare en compliments. "Tous les footballeurs que je connais se reposent pendant les vacances. Lui, il passe beaucoup de temps à faire des exercices physiques, dit-il fièrement. (...) C'est un exemple pour les jeunes de Salto. Je suis fier de mon fils. La preuve, à chaque fois qu'il revient ici, c'est la folie." Il n'en fallait pas davantage pour toucher au plus profond de lui le nouvel attaquant du PSG, au bord des larmes à chaque apparition d'un membre de sa famille. "Longtemps mon père ne m'a jamais dit qu'il était fier de ce que je faisais, explique-t-il. Je savais qu'il l'était mais sa pudeur l'en a souvent empêché. Il ne voulait pas me le dire avant que je me sois réalisé pleinement comme personne. C'est une grande émotion que de l'entendre."
Une première réussie au Parc
D'émotions, Edinson Cavani, buteur salvateur pour sa première titularisation, en a connu pour sa découverte du Parc des Princes dimanche dernier face à Ajaccio. "Marquer dans ces conditions, c'était quelque chose de vraiment très fort" savoure-t-il. De quoi laisser présager de bons moments pour les supporters du PSG comme en ont connu dans un passé tout proche ses fans italiens, que ce soit à Palerme ou au Napoli. Avec 104 buts en 138 matches de Serie A, "El Matador" ne souhaite qu'une chose : étendre sa légende naisante à la Ligue 1.
Edinson Cavani sera à la pointe de l'attaque du PSG ce soir pour le déplacement de son équipe à Nantes, pour le compte de la troisième journée de Ligue 1.