PSG - Cavani : " Je suis bien à Paris "

Voir le site Téléfoot

error
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2014-11-02T11:48:00.000Z, mis à jour 2014-11-02T11:52:48.000Z

Buteur hier avec le PSG à Lorient (2-1), l'attaquant uruguayen Edinson Cavani s'est confié ce dimanche dans Telefoot. S'il reconnaît sa préférence pour jouer dans l'axe, l'avant centre apprécie l'encadrement d'un club où il ne sait pas combien de temps il restera.

En dehors des terrains il se montre très discret. « C'est ma façon d'être » estime Edinson Cavani qui peut s'avérer plus démonstratif sur une pelouse comme face à Lens où sa célébration lui a valu un avertissement puis une expulsion de M. Rainville. « Il a eu un moment de nervosité. Je suis certain qu'il ne voulait pas faire de mal. Je suis désolé qu'il fut mis au repos » juge l'attaquant sur cet épisode de l'arbitrage.

Il aimerait un 4-4-2
Les rares sorties médiatiques d'Edinson Cavani depuis son arrivée à Paris, lors de l'été 2013, sont souvent centrés sur son positionnement au front de l'attaque parisienne. Lorsque Zlatan Ibrahimovic joue, l'Uruguayen est alors décalé sur un côté. Une situation qu'il juge « plus difficile » et qui n'était pas celle qu'on lui avait exposée lors des négociations pour son arrivée. « Je jouais à ce poste (au centre) pendant des années. On aurait dû jouer comme ça (avec deux pointes). Mais beaucoup de choses changent dans un club.»

Nasser al-Khelaïfi, un ami
S'il n'est pas le joueur le plus heureux au Paris-SG, Edinson Cavani a fait des rencontres au sein du club de la capitale qui l'ont marqué. Au premier rang, celle avec le président Nasser al-Khelaïfi. « Au cours de ma carrière, je n'avais jamais vu un président aussi proche des joueurs. C'est une relation étroite. C'est plus qu'un président, c'est un ami. Au delà du grand professionnel, on peut voir un grand homme ». L'intéressé appréciera certainement.

A Paris jusqu'à quand ?
Lié au PSG jusqu'en juin 2018, Edinson Cavani n'est pourtant pas assuré de rester en France durant cette période. Sur les tablettes de Manchester United l'été dernier, l'attaquant assure avoir « toujours eu la tête à Paris » et se sentir bien dans l'effectif de Laurent Blanc. « Après dans le football, il y a plein de facteurs qui sont imprévisibles » conclut-il. Une manière de laisser une porte ouverte en cas d'offres intéressantes.

D'ici un possible départ, Cavani sera bien présent mercredi en Ligue des champions pour la réception de l'APOEL Nicosie.