PSG - Démission de Leonardo : Chronique d'une fin annoncée

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-07-10T10:53:00.000Z, mis à jour 2013-07-10T15:01:25.000Z

La nouvelle est tombée ce mercredi 10 juillet. Leonardo a présenté sa démission aux dirigeants du PSG. Le club a confirmé l'information sur son site officiel. Retour sur les rapports souvent conflictuels entre le directeur sportif et le championnat de France.

Leonardo a démissionné de son poste de directeur sportif du PSG mercredi matin. Une décision confirmée par le club, via un communiqué de presse sur son site internet. Si Leonardo avait laissé une excellente image en France lors de son passage au PSG en tant que joueur (1996-1997), le Brésilien quittera ses fonctions de directeur sportif avec une réputation beaucoup moins flatteuse dans l'Hexagone. Tout avait pourtant bien commencé :

  • -> 13 juillet 2011: Leonardo signe au PSG en tant que directeur sportif. Il est ainsi intronisé par QSI comme le nouvel homme fort du secteur sportif du club. Son réseau italien, son français impeccable et son élégance naturelle en séduisent plus d'un.

  • -> 6 août 2011: Javier Pastore est la première grosse recrue parisienne de l'ère qatarie et de Leonardo. Le milieu offensif de Palerme débarque pour la modique somme de 42 millions d'euros (un record à l'époque).

  • -> 21 décembre 2011: l'entraîneur Antoine Kombouaré est limogé alors que le PSG occupe la tête du championnat de France. Il s'agit du premier choix réellement contesté de Leonardo. Le Brésilien souhaitait un technicien de plus grande envergure sur le banc parisien.

  • -> 30 décembre 2011: Carlo Ancelotti, qui a déjà collaboré avec Leonardo au Milan AC, succède à Antoine Kombouaré sur le banc du PSG. Il ne sera champion que la saison suivante, mais son aura permet d'attirer de plus grands noms à Paris.

  • -> Mars 2012: Leonardo profite d'une réunion de l'UCPF pour pousser un petit coup de gueule qui vise clairement le football français: «Etre en haut, en championnat ou en Ligue des champions, ce n'est pas qu'une question d'argent. Il n'y a pas de culture de la gagne ici. Le niveau de préparation des joueurs et des entraîneurs est vraiment bas. Faire juste des taureaux et tirer au but, ce n'est pas possible.Au PSG, on a changé la méthodologie et on a eu six claquages. Sakho, il avait trois kilos en trop mais il ne le savait pas. La base de travail chez les joueurs n'est pas là. Si la France perd une place à l'indice UEFA, c'est que cela ne marche pas. »

  • -> 14 juillet 2012: C'est au tour de Thiago Silva de rejoindre le projet parisien. Le réseau italien de Leonardo bat son plein... et ce n'est pas fini.

  • -> 17 juillet 2012: Et voilà Zlatan Ibrahimovic! Sans aucun doute le plus gros coup réalisé par Leonardo à ce jour sur le marché des transferts.

  • -> 31 janvier 2013: Raté de très peu un an auparavant, David Beckham signe cette fois à Paris pour la dernière pige de sa carrière. Sportivement discutable, mais superbe coup marketing.

  • -> 2 mars 2013: Après une défaite à Reims (1-0), Leonardo explique aux médias français: «On a créé une équipe pour jouer plus la Ligue des champions que le championnat (...) Les matches [en Ligue 1] sont basés sur le combat, sur le fait de courir. Notre équipe est faite pour jouer de manière différente

  • -> 5 mai 2013: L'arbitrage d'Alexandre Castro lors de PSG-Valenciennes (1-1) entraîne la colère de Leonardo, qui bouscule l'arbitre après la rencontre. Cela lui vaut dans un premier temps 6 mois de suspension, peine étendue à 1 an après délibération de la commission d'appel.

  • -> 10 juillet 2013: Leonardo présente sa démission aux dirigeants du PSG, qui l'acceptent.



Départ à la fin du mercato
Le communiqué publié sur le site internet du PSG indique : « Le Paris Saint-Germain a pris connaissance aujourd'hui [mercredi 10 juillet] de la décision de Leonardo de quitter ses fonctions de Directeur Sportif du Club à la fin de la période des transferts. » Une dernière précision importante, puisque le Brésilien négocierait actuellement des transferts importants pour le club.

Une suspension trop encombrante
Depuis la sanction prononcée par la Commission Supérieure d'Appel de la Fédération Française de Football mercredi dernier, cette solution était envisageable. Leonardo était en effet suspendu de toutes fonctions officielles jusqu'au 30 juin 2014, suite à sa bousculade avec l'arbitre Alexandre Castro lors du match PSG-Valenciennes le 5 mai dernier.

Plus de liberté pour Blanc ?
Le départ à venir de Leonardo permettra-t-il à Laurent Blanc, qui a plus l'âme d'un manager que d'un simple entraîneur, d'élargir son périmètre de responsabilités au sein du club ? Pas durant ce mercato en tout cas, puisque le Brésilien s'occupera encore de tous les dossiers en cours du PSG.

Les premières déclarations de Leonardo sont désormais attendues avec impatience.