PSG - Démission de Leonardo : Laurent Blanc s'y attendait

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-07-13T07:33:00.000Z, mis à jour 2013-07-13T07:42:14.000Z

Laurent Blanc est revenu sur la décision de Leonardo de quitter le PSG à la fin du mercato. S'il regrette le départ du directeur sportif brésilien, le Champion du Monde 98 n'est pas vraiment surpris. Néanmoins, il préfère se concentrer sur le terrain.

Au sortir de la victoire face au Rapid Vienne (2-1), sa première avec le PSG, Laurent Blanc a abordé l'affaire qui a fait un ramdam cette semaine : le départ de Leonardo. Si l'ancien sélectionneur de l'Equipe de France aurait préféré qu'il reste, il s'y attendait.


Une mauvaise nouvelle
Quand Leonardo a annoncé sa volonté de quitter le PSG, Laurent Blanc n'a pas été surpris, "Son départ est une mauvaise nouvelle. On s'entendait très bien. Je n'étais pas au courant de son départ mais, si je suis honnête, je dirais que j'avais bien senti qu'il voulait prendre du recul." a-t-il expliqué en conférence de presse (propos rapportés par l'Equipe). Tout le contraire pour Christophe Jallet, "J'ai été surpris. On ne s'attendait pas à ça, surtout à ce moment-là de la saison. Mais on ne peut que prendre acte. Ces choses nous dépassent." Même son de cloche chez Blaise Matuidi, pour qui la démission est "dommageable."


Pas là pour prendre sa place
Pour autant, Laurent Blanc a indiqué qu'il n'était pas là pour reprendre les fonctions de Leonardo, sous-entendu qu'il avait déjà assez de responsabilités comme ça. "Mais il est encore là pour s'occuper des transferts. Si je peux prendre sa place ? Non, moi, mon champ de compétences au PSG, c'est le terrain et croyez-moi, j'ai assez de travail comme ça." En somme, le coach français est assez clair dans sa tête et ne veut pas que l'on interfère dans sa mission.


Son avis sur le mercato
Preuve qu'il n'est pas là pour remplacer Leonardo, Laurent Blanc ne s'est pas trop épanché sur le dossier Edinson Cavani, attendu pour les prochains jours dans la capitale. Il en est de même pour le défenseur Marquinhos (AS Rome), "C'est un dossier compliqué, nous ne sommes pas les seuls à s'intéresser à lui." On appelle ça la prudence d'un entraîneur. Pas sûr que Leonardo aurait formulé pareille réponse...


Au final, Laurent Blanc regrette mais ne semble pas déstabilisé.