PSG: Draxler prêt à défier la concurrence

Voir le site Téléfoot

RTSVJ5D
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-09-05T12:28:37.150Z, mis à jour 2017-09-05T12:28:38.103Z

Julian Draxler s’est distingué avec l’Allemagne lors du large succès face à la Norvège, ce lundi, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018 (6-0). Auteur d’un but, l’ailier de 23 ans a tenu à rappeler qu’il était prêt à relever le défi de la concurrence cette saison au PSG.

Il est annoncé comme l’un des grands perdants du mercato estival. Avec les arrivées de Neymar et Kylian Mbappé au PSG, le temps de jeu de Julian Draxler est appelé à se réduire dans les prochains mois. D’autant qu’Angel Di Maria, Javier Pastore et Lucas sont toujours au club. Une situation qui ne semble pas effrayer l’ailier de 23 ans, en grande forme ces derniers mois.

La sélection, une bouffée d'oxygène

Après trois matches d'affilée comme remplaçant (2 avec le PSG, 1 avec l'Allemagne), Julian Draxler était de retour dans le onze de départ ce lundi soir avec sa sélection nationale et le joueur a brillé durant les 90 minutes disputées avec notamment un but et une passe décisive. Après la rencontre, et alors qu'il était resté muet depuis de longues semaines, l'ailier du PSG s'est longuement confié à la presse allemande. Il a commencé par revenir sur son faible temps de jeu de début de saison : "A Paris, j'ai eu deux petites entrées en jeu mais je suis rentré quatre semaines après tout le monde à cause de la Coupe des Confédérations et j'ai l'impression que tout le monde l'oublie. Mais c'est vrai qu'il y a de la concurrence et que ca me fait plaisir d'avoir obtenu du temps de jeu en équipe nationale et de pouvoir m'améliorer. Ces 90 minutes étaient très importantes pour moi et je pense que j'ai encore envoyé un signal à Paris, qu'ils peuvent compter sur moi."

"Je veux juste montrer ce que je vaux"

Relancer sur le sujet de la concurrence, l'ancien joueur de Wolfsburg assure que les arrivées de Neymar et Mbappé sont une bonne chose. Pour l'équipe du PSG notamment. "Je suis très heureux de jouer avec ce genre de joueurs, je pense qu'à l'heure actuelle on est dans le top 5/6 en Europe avec ce genre de concurrence. Et quand prétend jouer à ce niveau, c'est normal. Que ce soit par exemple au Bayern Munich ou au PSG. Et évidemment, quand un joueur est acheté 180 ou 220, il a peut-être plus de chances d'être dans le onze de départ." Selon lui, son principal atout pour grappiller du temps de jeu réside dans sa polyvalence: "Et c'est d'ailleurs pour ca que je n'ai pas pensé à quitter le club. Je veux simplement être en concurrence afin de montrer (ce que je vaux)."

"Je me réjouis de jouer avec les meilleurs"

La question d'un départ ne lui a donc pas traversé l'esprit?  "Au Real et au Bayern ont aussi quatre, cinq, six joueurs pour l'attaque, c'est le propre des grands clubs et c'est pourquoi un transfert n'était pas envisageable pour moi. Et de ce que j'en sais, ce n'était pas envisageable pour Paris non plus." Face à une presse allemande inquiéte de son sort, le jouer de la Mannschaft a tenu rassurer son monde. "Il y a beaucoup de matches entre la Champions League, les deux coupes et la Ligue 1, dit-il. Je suis très confiant concernant la concurrence et mon implication dans l'équipe. Je me réjouis de jouer avec les meilleurs sur le terrain et je pense que nous allons encore proposer de beaux spectacles."