PSG : Edinson Cavani, le but dans le sang

Voir le site Téléfoot

RTSUYX0
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-01-29T16:20:02.373Z, mis à jour 2017-01-29T16:43:06.949Z

Edinson Cavani réalise une saison 2016-2017 époustouflante. L'Uruguayen truste les sommets parmi les meilleurs buteurs d'Europe. Téléfoot l'a rencontré et est remonté jusqu'à l'enfance de l'attaquant qui martyrise les défenses.

"Le sens du but, l'instinct du buteur, on l'a dans le sang". Ces quelques mots sont signés Edinson Cavani. On peut le croire sur parole. Le Parisien prouve, depuis le début de cette saison 2016-2017, que question but, il en connaît un rayon. Au 29 janvier, il en est à 28 buts en 27 matches toutes compétitions confondues. En Europe, seul Lionel Messi (29 buts) fait mieux.

Il a parfaitement remplacé Ibrahimovic

"Il fait partie des meilleurs joueurs. Il joue comme un vrai numéro 9. Il a besoin de beaucoup d'espaces. Ils les dévore et il est toujours bien placé pour marquer", observe Zinedine Zidane à propos de l'ex-Napolitain. Zlatan Ibrahimovic parti, l'Uruguayen évolue désormais à la pointe de l'attaque du PSG. Conséquence : Edinson Cavani réalise sa meilleure saison sous le maillot parisien. Il vient d'égaler les 109 buts de Pedro Miguel Pauleta à Paris et vise les 156 réalisations d'Ibra, recordman en la matière.

Ronaldinho, ancien esthète du club de la capitale, admire le buteur de bientôt 30 ans. "Qualité, technique, facilité trop grande pour marquer... Il est dans le groupe des meilleurs attaquants du monde avec Ronaldo, Messi et Neymar", assure le Brésilien. "J'adore ce joueur. Aujourd'hui, il doit valoir cher, c'est sûr", déclare Arsène Wenger, le coach d'Arsenal.

"Avant-centre, c'est mon poste naturel"

Au micro de Téléfoot, Edinson Cavani savoure : "Paris m'a permis de devenir un meilleur attaquant. J'ai créé ma propre histoire, une petite histoire dans le football". Après trois saisons sur le côté dans l'ombre de l'omniprésent Ibrahimovic, le buteur de la Celeste donne sa pleine mesure : "Depuis que je joue en pointe, je m'épanouis et je prouve que c'est le poste que j'aime. Avant-centre, c'est mon poste naturel."

Quelque chose a changé ces derniers mois pour Cavani. Il inscrit 93% de ses buts sans contrôler le cuir, soit bien plus que par le passé. Cette spontanéité, il l'a tire de son amour pour le ballon rond né alors qu'il était petit : "En Uruguay, on respire le football. Quand nous étions enfant, nous vivions dans un monde d'insouciance. On ne pensait qu'à jouer. C'est là que m'est venue l'obsession du but. Et plus tard, je jouais dans un club de Montevideo. J'avais 16 ans et je me suis rendu compte que je voulais devenir un attaquant, un buteur de top niveau."

Gabriel Batistuta pour modèle

Décidé à briller dans les surfaces, Edinson Cavani a travaillé sans relâche chaque détail pour être le plus fort possible. Aujourd'hui, il excelle dans ses mouvements et dans la lecture du jeu. Et ce sont les défenseurs chargés de le museler qui tirent la langue. Il faut dire que le Parisien a pris pour modèle un Argentin bien connu pour être aussi épuisant que difficile à contrôler.

"Le footballeur que j'aime le plus, qui m'a inspiré, c'est Gabriel Batistuta. Nos qualités sont plus ou moins les mêmes. J'ai essayé de le copier, de prendre le meilleur de lui", ajoute Cavani. Cette saison, il tourne à un but toutes les 78 minutes, exactement comme Messi. Mais avec un but tous les 3,4 tirs, il est plus efficace que Barcelonais. Son coéquipier Thomas Meunier résume : "Quand il est en réussite, on ne peut pas perdre." Les prochains adversaires de Paris sont prévenus.