PSG/Emery : « Les critiques sont normales après la défaite »

Voir le site Téléfoot

EmeryRTX4WK19
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2018-03-09T14:44:28.696Z, mis à jour 2018-03-09T14:44:59.693Z

Présent en conférence de presse la veille de la réception de Metz, Unai Emery a surtout été interrogé sur la situation du club quelques jours après l’élimination contre le Real Madrid.

Trois jours après l’élimination du PSG en huitièmes de finale de la Ligue des Champions contre le Real, Unai Emery a répondu aux questions des journalistes présents en conférence de presse. Et sans surprise c’est plus le match de mardi qui était au cœur des échanges que celui à venir contre Metz pour le compte 29ème journée de Ligue 1


« Nous avons aussi d’autres objectifs qui sont très importants pour nous » 

Sans Neymar (blessé) et sans Cavani (suspendu) et avec des incertitudes autour d'Adrien Rabiot, Marquinhos, et Javier Pastore, quel sera le visage du PSG contre la lanterne rouge du Championnat après la désillusion de la Ligue des Champions ? Conscient que le club est critiqué suite au match contre le Real, Emery accepte les commentaires négatifs mais assure que l’équipe est concentrée sur les objectifs de fin de saison : « Je sais que les critiques sont normales après la défaite, le plus important c’est l’analyse qu’on peut faire à l’intérieur du groupe pour savoir comment on peut s'améliorer et progresser. Je pense aussi pour le collectif et le club je ne pense pas seulement à moi, mon futur c’est demain et continuer pour les objectifs que nous avons. Après c’est vrai que la Ligue des Champions est très importante, mais nous avons aussi d’autres objectifs qui sont très importants pour nous. […] c’est important de gagner le championnat vu que l’an dernier nous ne l’avons pas fait, la finale de la coupe de la ligue contre Monaco est aussi une belle finale tout comme la demi contre Caen en Coupe de France. »




 « Les propos de Draxler ont été mal interprétés »

L’une des polémiques qui a fait le plus parler a été la réaction à chaud de Julian Draxler. L’Allemand avait critiqué à demi-mot son entraîneur, exprimant le manque de prise de risques pris par Unai Emery. Visiblement, le milieu de terrain n’aura pas voulu s’exprimer comme ça : « Antero (Henrique) m’a dit que Draxler n’avait pas voulu le formuler comme ça. Après le match de mardi, étant donné mon expérience, je savais qu’à chaud, ce n’était pas le moment de beaucoup parler car il est plus facile de faire une erreur que de dire des choses positives sur son équipe. Les joueurs sont jeunes et à chaud il [Julian Draxler] n’a pas dit exactement ce qui lui passait par la tête. Antero m’a dit que ses mots avaient été mal interprétés. »