Le PSG (enfin) vendu à un fonds du Qatar ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-05-10T09:20:00.000Z, mis à jour 2011-05-10T09:23:43.000Z

Ce n'était un secret pour personne, Colony Capital cherchait à vendre le club Parisien. Longtemps annoncée, cette vente devrait se faire cet été, selon le journal L'Equipe.

Cette fois-ci devrait être la bonne. Cet été, le Paris-Saint-Germain devrait être vendu à un fonds Qatari, pour une somme estimée à 50 millions d'euros.




Lorsque le fonds d'investissement américain a racheté le PSG à Canal+ en 2006, pour 25 millions d'euros, son intention était claire : faire une plus-value. La valeur d'achat étant particulièrement faible, notamment eu égard au pouvoir d'attraction de la capitale, l'opération semblait enfantine. Malheureusement, la gestion tant critiquée du club Francilien, venant s'ajouter à la glorieuse incertitude du sport, a longtemps refroidi les investisseurs.




Le fonds d'investissements Qatari Qatar Investment Authority s'offrira donc le PSG pour 50 millions d'euros environ. Ce qui représente le double du prix d'achat, mais moins que ce que les américains espéraient (100 millions d'euros). Colony Capital sera sans doute soulagé de se désengager, le sport étant loin d'être son domaine de prédilection. Le moment est également bien choisi, puisque le PSG est encore en course pour une place en Ligue des Champions, après des années bien plus difficiles.




Quelles seront les conséquences sportives de l'arrivée de ce nouveau repreneur ? D'abord, les Qataris ont des moyens, des moyens énormes : 50 milliards d'euros d'actifs. Assez pour faire du PSG le Manchester City Français ? Il est certainement trop tôt pour le dire, mais les premières rumeurs risquent de faire rêver les supporters Parisiens. On parle ainsi de 150 millions d'euros investis sur le recrutement sur les 3 prochaines saisons.


En attendant la folie des grandeurs, le PSG doit rester concentré sur ses objectifs de fin de saison. L'encadrement du club, qui devrait rester en place, fera tout pour s'attirer les faveurs des philanthropes moyen-orientaux...