PSG : entre Trapp et Areola, Unai Emery aurait déjà tranché

Voir le site Téléfoot

RTX1SMRJ
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-08-04T09:48:37.186Z, mis à jour 2016-08-04T09:49:21.060Z

Selon les dernières tendances, Alphonse Areola est bien parti pour être titulaire lors du Trophée des Champions entre le PSG et l'Olympique Lyonnais. Le Français pourrait donc être le numéro 1 dans la foulée.

Selon les informations de l’Equipe, Alphonse Areola sera titulaire lors du Trophée des Champions samedi, face à l’Olympique Lyonnais. Autant dire qu’il a un temps d’avance sur Kevin Trapp pour le poste de titulaire la saison prochaine.

Deux gardiens, un seul poste

Unai Emery déclarait qu’il désirait deux bons gardiens. Pour une concurrence saine et au cas où l’un d’entre eux viendrait à se blesser. Avec Kevin Trapp et Alphonse Areola, l’entraîneur les a mais, forcément, c’est un problème d’égo à gérer. Pendant les matches de préparation, il n’a laissé filtrer aucune préférence, garantissant un temps de jeu équivalent à chacun. Mais, visiblement, l’impression dégagée par Alphonse Areola, qui avait débuté contre l’Inter Milan (3-1) et Leicester (4-0), a tapé dans l’oeil du staff technique. Si bien qu’il sera dans les cages à l’occasion du Trophée des Champions samedi.

Une entente cordiale

Si Unai Emery opte pour Alphonse Areola, qui sort de trois prêts (Lens, Bastia et Villarreal), cela préfigure que le jeune français, formé au club, continuera sur sa lancée en Ligue 1. Ce serait étonnant puisque Trapp est arrivé au mercato d’été 2015 pour remplacer Sirigu, mais pas si surprenant au vu des qualités d’Areola (75,7 % des tirs arrêtés en 2015/2016 avec Villarreal, quatrième de Liga). Pour autant, l’entente entre les deux portiers est au beau fixe, comme le révélait le chouchou d’Emery après le match face à Leceister, « Cela se passe super bien avec Kevin mais aussi avec Rémy (le troisième gardien). On travaille beaucoup et on progresse. C’est bénéfique pour nous tous. » Contrairement au FC Barcelone, où une guerre se profile entre Marc-André ter Stegen et Claudio Bravo, le PSG a trouvé un équilibre.

Sirigu en revanche…

Le grand perdant de ce duel bénéfique entre Alphonse Areola et Kevin Trapp est bien évidemment Salvatore Sirigu. Toujours lié au PSG jusqu’en 2018, il n’entre plus vraiment dans les plans du club de la capitale. Si alternance il y a, ce sera entre le Français et l’Allemand. Dans un tel contexte, l’Italien serait bien inspiré de plier ses bagages. Il paraît que Manchester City chercher un gardien...