Dans l'actualité récente

PSG-FC Barcelone : l'orgueil d'Ibrahimovic, meilleur atout des Parisiens ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-03-31T11:36:00.000Z, mis à jour 2013-03-31T11:40:02.000Z

Zlatan Ibrahimovic, pas au mieux de sa forme depuis plusieurs rencontres, sera scruté de toute part lors du choc entre le PSG et le FC Barcelone, une de ses anciennes équipes. L'attaquant parisien sera-t-il le facteur X permettant de qualifier les siens en demi-finale de Ligue des Champions ?

Un nouveau portrait de Zlatan Ibrahimovic nous fait comprendre ô combien le personnage est complexe. Et précieux pour le PSG...


Une île pour chasser
Tout au long de sa carrière, Zlatan Ibrahimovic a marqué les esprits, que ce soit par ses buts, ses choix, ses frasques. Devant les caméras, il y a donc ce phénomène venu du froid, capable de faire gagner ou d'énerver par son attitude. En coulisse, pourtant, le Suédois affiche un tout autre visage. Loin des strass et des paillettes, l'attaquant affiche une sérénité et une quiétude qu'il préfère éloigner des caméras. A ce sujet, il se dit de lui qu'il n'aime pas parader alors qu'à Paris, il ne fait que ça. Sa passion, la chasse, il l'a assouvie en s'offrant une île à l'abri des regards, en sachant qu'il n'hésite pas à partager son gibier.


Il y aurait-il deux Zlatan ?
"Pas de différence, c'est le même Zlatan." voilà la réponse qu'il formule quand on lui demande si le Zlatan de la sélection suédoise est le même que celui évoluant au PSG, en mode "Je t'aime moi non plus." D'ailleurs, le son de cloche est similaire du côté de chez Christophe Jallet, le défenseur assurant que cela se passe très bien avec un Ibra au caractère bien trempé. "Pour le côtoyer tous les jours, il n'y a pas de souci. » assure l'international français, qui estime même qu'il est "compliqué de ne pas aimer Paris" et, qu'en ce sens, Zlatan s'est bien accoutumé à la ville.


La vengeance face au Barça ?
Mardi, en quart de finale aller de Ligue des Champions, Zlatan Ibrahimovic sera finalement convié à la fête. Un atout majeur pour le PSG, d'autant que le Suédois garde un souvenir douloureux de son passage chez les Blaugrana (21 buts en 45 matches). Sur ce point, son ancien coéquipier Daniel Alves a une théorie, "C'est un personnage à part, qui a besoin que l'équipe joue pour lui, ce qui n'est pas le cas à Barcelone." Le Brésilien estime même qu'il n'a pas fait les efforts pour rentrer dans le collectif espagnol. Au final, cette cicatrice pas totalement fermée pourrait servir aux Parisiens. Car c'est bel et bien l'orgueil de Zlatan qui pourrait leur faire soulever des montagnes.


Ibra va-t-il marquer ?