PSG : les fresques de la tribune Auteuil effacées

Voir le site Téléfoot

fresques tribune auteuil
Par Olivier D'ARIES|Ecrit pour TF1|2010-07-13T13:30:00.000Z, mis à jour 2010-07-13T13:30:00.000Z

Qu'on se le dise, Auteuil et Boulogne au Parc des Princes, c'est bel et bien terminé. Pour marquer le coup, les dirigeants du Paris Saint-Germain ont décidé d'effacer les fresques réalisées par les supporters.

Auteuil vs Boulogne, c'est terminé
En attirant un public différent dans les tribunes du stade, les dirigeants parisiens comptent mettre un terme, de fait, à la guerre ancestrale opposant Auteuil à Boulogne. Les tribunes seront désormais composées d'enfants invités de la Fondation PSG et de la mairie de Paris, et de spectateurs placés de façon aléatoire.
Les abonnements seront quant à eux provisoirement suspendus, chaque spectateur devant du coup acheter son billet pour chaque journée de championnat, billets distribués eux aussi de manière aléatoire. La mixité ainsi créée devant, selon la direction, rétablir le calme dans les tribunes.

Une nouvelle grille tarifaire

Enfin le PSG compte appliquer de nouveaux tarifs. Selon Le Parisien, le prix du billet n'excédera pas 12 euros par match pour les deux anciens virages, 6 euros pour les enfants de moins de 16 ans et sera même gratuit pour les femmes. Le club prendra en charge les déplacements avec un pack transport + billet, sous condition de présentation d'une pièce d'identité.


Les fresques effacées

Afin de marquer une réelle coupure, le PSG fait effacer les fresques réalisées par les supporters dans l'enceinte du Parc des Princes. En 2005, et sur accord avec le PSG, les coursives du virage Auteuil ont été entièrement taguées et graffées. Le site officiel du PSG affichait ces graffiti avec une certaine fierté. Les grands moments et les joueurs mythiques du club comme Bernard Lama y étaient représentés.


Les premières couches de peinture ont été appliquées sur ces reliques, effaçant par la même occasion le symbole d'une bonne entente entre le PSG et ses supporters. Le PSG compte changer d'image : reste à savoir ce qu'en diront ses supporters pendant la première journée et la réception de l'AS St-Etienne.